Formule 2 : Pourchaire roi de Monaco !!

Théo Pourchaire participait à son quatrième week-end en carrière dans la catégorie considérée comme l'antichambre de la Formule 1.

Pour ses premiers tours de roues sur le circuit de la Principauté de Monaco, le plus jeune pilote du plateau de la Formule 2 s’est rapidement senti très alaise entre les rails. Si bien qu’il a réussi l’exploit avec peu d’expérience sur ce tracé atypique de signer le tour le plus rapide du week-end, synonyme de pole position en 1’20"985. "C’est un très beau début de week-end, c’était ma première fois à Monaco est être en pole pour la première fois de ma carrière en F2, en plus à Monaco, c’est incroyable", se réjouissait le Maralpin qui a "vraiment tout tout tout donné", et "pris des gros risques".

Enchainer les tours

Pour la première course sprint du vendredi, le jeune pilote français s’élançait en dixième position suite à l’application du système de grille inversée. Après un excellent départ, il boucle le premier tour en 8e position, profitant d’une faute de Robert Schwartzman devant lui. Après quelques tours de mise en route, Pourchaire prend son rythme jusqu’à signer le record du tour dans le premier tiers de l’épreuve. À cinq tour de la fin, une safety car ressert le peloton sans pour autant perturber le pilote ART qui termine 7e à la suite de l’abandon de son coéquipier (casse moteur) à la mi-course.

En course 2, avec ce résultat, le plus jeune pilote du plateau devait initialement prendre le départ de la 4e position, grâce une nouvelle fois au système de grille inversé par rapport à la première course. Mais le Grassois profite de l’absence de Marcus Armstrong sur la grille de départ pour s’élancer de la troisième position sur une piste humide mais séchante. Des conditions compliquées dans lesquelles il perd une place au départ avant d’une nouvelle fois son rythme en se mettant à l’abri des incidents de course. Seul en piste, Pourchaire continue son apprentissage de la piste pour la course suivante d’où il prendra le départ en pole position.

Au 10e tour, plusieurs pilotes passent déjà par la voie des stands pour chausser des pneus slick. Une stratégie perdante puisque la piste restera piégeuse jusqu’à l’arrivée. Dans le dernier tiers de course, le français pousse pour aller chercher son premier podium en principauté contre Oscar Piastri et Jüri Vips. Mais une voiture de sécurité va bouleverser les derniers tours. Dans ce moment décisif sur le plan de la stratégie, la voiture N°10 perd une place sur Vips. Une position qu’il ne parviendra pas à reprendre lors des deux derniers tours.

Une fin de week-end en apothéose

Pour conclure ce week-end monégasque proche de la perfection, Pourchaire devait réaliser un envole parfait depuis la pole position glanée jeudi après-midi. Auteur d’un start légèrement moins bon que Schwartzman à ses côtés, le pilote local parvient à tenir sa première place. Sous pression dans la première partie de cette course longue, le pilote ART a parfaitement géré la dégradation pour prendre jusqu’à trois seconde d’avance sur la Prema derrière lui. Au moment des arrêts au stand, l’équipe Italienne commet une faute qui laisse le champ libre à Théo.

Sauf que l’apparition à trois reprise de la VSC aurait pu voir l’écart avec Zhou qui ne s’était pas encore arrêté, fondre comme neige au soleil voir pire puisque le Chinois aurait eu l’opportunité de passer en tête. Heureusement pour le Grassois, rien de tout cela n’est arrivé et c’est avec plus de cinq secondes de marge qu’il s’impose sur l’un des circuit mythique du calendrier. En plus de cela, il repart de Monaco avec la 3e place du classement pilote avec 47 points.

Nul doute que Théo Pourchaire saura célébrer cette magnifique performance avec sa famille présente sur place et ses amis qui l’attendent à quelques kilomètres du circuit. Félicitation !

Photo : Kévin Sanchez

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire