Le niçois Fabio Quartararo, premier Français champion du monde de MotoGP

Au terme du Grand Prix d’Emilie-Romagne, dimanche, où il a terminé à la quatrième place, « El Diablo » décroche le titre le plus prestigieux en moto de vitesse.

Il termine à la quatrième place d’une course haletante, remportée par l’Espagnol Marc Marquez, devant un autre Espagnol, Pol Espargaro. Alors qu’il faisait la course en tête depuis le début, son rival italien Francesco Bagnaia, le seul qui pouvait encore l’inquiéter pour le titre, a chuté à cinq tours de l’arrivée sous la pression de Marquez.

Pour le Français, qui a connu un week-end difficile, ce résultat est presque inespéré. Peu à l’aise sur piste mouillée, son point faible, il n’avait réalisé que le quinzième temps des qualifications, son plus mauvais résultat cette saison, et a dû partir en fond de grille.

Avec 68 points d’avance sur Bagnaia, Fabio Quartararo ne peut plus être rejoint. Après une première partie de saison en fanfare, et cinq victoires en douze Grands Prix, il a su gérer son avance comme un vieux briscard, seul pilote à avoir fini toutes les courses.

« Je ne peux pas le croire, c’est dingue. Je vis mon rêve. Je me sens bien. Je vais profiter au maximum ce soir. C’est une très belle saison », a déclaré Fabio Quartararo ému.

L’exploit du niçois d’origine sicilienne , 22 ans, est d’autant plus remarquable qu’il achève seulement sa troisième saison en MotoGP. Il a été en tête du championnat quasiment toute la saison.

Partager

Laisser un commentaire