Moto GP : pas de miracle pour Quartararo

Portimao accueillait pour la première fois de son histoire le championnat moto GP à l'occasion du dernier rendez-vous de cette saison 2020. Parmi les enjeux restant après l'attribution du titre mondiale le week-end dernier, décerner la place de vice-champion du monde.

Ils étaient encore six en course pour décrocher ce titre honorifique de vice-champion du monde. Séparés par seulement 20 points, Morbidelli, Quartararo, Viñales, Rins ,Paul Espargaro et Dovizioso nous promettaient une bataille acharnée !

"Je veux me faire plaisir. Je pense qu’on peut faire une très belle course ici", expliquait Fabio Quartararo qui disputait son 100e départ en Grand Prix. Enfermé au premier virage, le français perd trois positions et se retrouve huitième. Le mieux classé reste le coéquipier du Maralpin, Franco Morbidelli en deuxième position. Dernière, la lutte entre les autres protagonistes tient toutes ses promesses entre Quartararo, Rins et Viñales qui se suivent en piste. Le premier à décrocher et Andréa Dovizioso sur sa Ducati. Quelques tours plus tard, c’est Viñales qui commet une petite faute. L’Espagnol futur coéquipier de Fabio Quartararo l’an prochain dans le team Yamaha officiel se fait une nouvelle fois lâcher comme trop souvent depuis plusieurs années.

C’est donc une lutte pour la troisième place qui se dessine entre Alex Rins, P.Espargaro et le niçois. Englués dans un groupe d’une dizaine de pilotes, les trois hommes se suivent de très près dans les 10 premiers tours. Celui qui s’en sort le mieux, c’est Espargaro qui mène ce groupe sur sa KTM. Malheureusement Quartararo à l’image de ça deuxième partie de saison ne parvient pas à suivre le rythme et se fait distancer à son tour comme la majorité des machines Yamaha à l’exception de Mordibelli qui reste solidement accroché à sa deuxième place.

Un peu après la mi-course, c’est au tour de Rins de perdre le contact. L’Espagnol se retrouve même juste devant Quartararo et Viñales qui comme en début de course repartent à l’attaque mais pour le gain de la 12e place seulement. Et à ce petit jeu, c’est Viñales qui tire son épingle du jeu.

Devant, le Portugais Miguel Olivera, qui pilote pour l’équipe française Tech 3 (KTM) domine de la tête et des épaules son Grand Prix à domicile et s’offre une deuxième victoire cette saison. Fortunes diverses pour le nouveau champion du monde, Joan Mir contraint à l’abandon suite à un problème technique et qui peut se réjouir d’avoir conquis son titre la semaine dernière !

Finalement la lutte pour connaître son dauphin au championnat n’évoluera plus durant la deuxième partie de course. C’est Franco Morbidelli qui malgré la perte de sa deuxième place dans le dernier tour de course s’adjuge le titre de vice-champion du monde. Déception donc pour notre pilote local qui n’aura pas trouvé la solution en deuxième partie de saison pour retrouver le niveau de performance qui était le sien en début de saison. Le niçois termine finalement 8e de ce championnat du monde avec certainement beaucoup de doutes dans la tête. Des interrogations qu’il faudra rapidement balayer pour entamer la saison prochaine sur les chapeaux de roues !

Rendez-vous au Qatar, le 28 mars 2021 pour ouvrir un nouveau chapitre de l’histoire de la moto GP avec on l’espère, un niçois au sommet de la hiérarchie mondiale !

Classement de la course : 1) Olivera, 2) Morbidelli, 3) Miller, 4) P.Espargaro, ... 6) Dovizioso,... 10) Zarco, 11) Viñales,... 14) Quartararo, 15) Rins

Classement du championnat du monde : 1) Rins - 171 points, 2) Morbidelli - 158 points, 3) Rins - 139 points 4) Dovizioso et P.Espargaro - 135 points, 6) Viñales et Miller - 132 points, 8) Quartararo - 127 points.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire