Cyclisme : le parcours du Paris-Nice dévoilé !

François Lemarchand, directeur de Paris-Nice a levé le voile sur le parcours de cette 79e édition, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il va y avoir du sport !

La première grande compétition de cyclisme organisée dans l’hexagone cette année se tiendra du 7 au 14 mars 2021. Le peloton s’élancera de Saint-Cyr-l’École dans les Yvelines pour huit jours d’une course qui s’annonce relevée. Si les deux premières étapes sont promises aux sprinters, la suite fera la part belle aux grimpeurs et aux baroudeurs. Le contre-la-montre de Gien devrait malgré son faible kilométrage provoquer les premiers écarts avec un parcours réservé aux puncheurs.

Les huit étapes du Paris-Nice 2021 :

  • 1re étape (dimanche 7 mars) : Saint-Cyr-l’École - Saint-Cyr-l’École (166 km)
  • 2e étape (lundi 8 mars) : Oinville-sur-Montcient - Amilly (188 km)
  • 3e étape (mardi 9 mars) : Gien-Gien (14,4 km, contre-la-montre)
  • 4e étape (mercredi 10 mars) : Chalon-sur-Saône - Chiroubles (188 km)
  • 5e étape (jeudi 11 mars) : Vienne-Bollène (203 km)
  • 6e étape (vendredi 12 mars) : Brignoles-Biot (202,5 km)
  • 7e étape (samedi 13 mars) : Nice - Valdebore-La Colmiane (166,5 km)
  • 8e étape (dimanche 14 mars) : Nice-Nice (110,5 km)

Ce tracé assez homogène poussera les directeurs d’équipes à sélectionner certains grands noms en vue d’une préparation pour le Giro d’Italia. L’occasion peut-être pour les spectateurs d’observer des coureurs comme Arnaud Démarre (meilleur sprinter du Giro 2020), Tom Dumoulin, Thibault Pinot, Geraint Thomas, Richard Carapaz, Warren Barguil ou encore Julian Alaphilippe qui s’était imposé sur la Promenade des Anglais lors du dernier Tour de France.

La COVID-19 en adversaire majeur ?

Pour rappel, l’édition 2020 n’était pas allée à son terme suite à l’apparition de la crise sanitaire. La course s’était terminée à l’issue de la 7e étape. Depuis, le cyclisme a appris à vivre avec le coronavirus. "On ne sait pas ce qui va se passer dans deux mois, mais nous sommes armés. On a un protocole sanitaire, l’UCI également. L’année dernière, on avait dû fixer des nouvelles règles pendant l’épreuve. Là, elles sont déjà fixées : elles sont appliquées depuis le 1er août dernier, à la reprise du calendrier. On en sait davantage sur notre capacité à réagir," a tenu à rassurer le directeur de l’épreuve, François Lemarchand.

Si l’édition du Tour de France s’est déroulée sans encombre, les coureurs devront rester très vigilants et s’adapter à la situation en espérant cette fois-ci avoir la possibilité de rallier l’arrivée à Nice.

Illustration : Paris-Nice

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire