Hockey : la Ligue Magnus pour les Aigles ?

La rumeur d’une fusion Chamonix-Morzine est devenue une réalité depuis mercredi. En conséquence, les Aigles de Nice sont les numéros 1 sur la liste pour un éventuel repêchage. Mais c’est un processus long qui demande un investissement énorme.

Si les Niçois ont échoué sur le terrain pour monter en Ligue Magnus (défaite 2 matches à 0 face à Morzine), l’élite du hockey français, ils peuvent espérer une montée « sur dossier ». En effet, le Chamonix Hockey Club va fusionner avec le Hockey Club Morzine Avoriaz Les Gets (HCMAG) pour créer un grand club capable de jouer le haut de tableau.

Nice choix numéro 1

« Pour choisir le club repêché, nous allons respecter l’ordre sportif, c’est-à-dire Nice (battu par Morzine en barrage d’accession), Lyon, Briançon et Anglet, explique Éric Ropert, directeur général de la FFHG. Nous allons donc demander à Nice s’ils sont intéressés. Si oui, ils devront transmettre un dossier qui devra être validé par la commission de contrôle et le bureau directeur de la Fédération. » (source lequipe.fr)

Le Nice Hockey s’active donc pour tenter le remplir toutes les conditions fixées par la Fédération Française de Hockey sur Glace. Un long championnat commence maintenant dans les bureaux pour avoir le sésame « Ligue Magnus ». Comme l’expliquaient nos confrères de Nice-Matin avant le barrage face à Morzine, une montée en Ligue Magnus, qui plus est avec la nouvelle formule (44 matches au lieu de 26 donc de nombreux déplacements), est très contraignante.

Plus de 600.000€ à trouver

A l’heure actuelle, le budget d’environ 400.000€ ne permet pas aux Aigles d’évoluer en Ligue Magnus. Le budget moyen des clubs de l’élite tourne autour de 1.5 million, Nice doit donc trouver, en l’espace de quelques semaines, un minimum de 600.000€ (un budget d’un million serait suffisant). Nice-Matin précise aussi que le cahier des charges est très exigeant avec le recrutement obligatoire d’un manager, d’une secrétaire, d’un responsable matériel à plein temps, d’un webmaster et d’un responsable marketing/communication. Bref, la Ligue Magnus est encore loin mais elle est possible pour le champion de France de Division 1. La suite au prochain épisode car la série « Nice en Ligue Magnus » pourrait tenir en haleine le sport niçois quelques longues semaines.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire