Hockey sur glace : La « Soirée Parfaite » des Aigles

Les Aigles de Nice remportent le choc au sommet (5-1) contre le leader, Anglet. Un match gagné de bout en bout par le Nice Hockey qui confirme et enchaîne une cinquième victoire de rangs. Les Niçois mettent fin à une série de sept victoires consécutives pour Anglet, et deviennent co-leader du championnat de D1.

Ce match au parfum de play-offs a tenu toutes ses promesses. Une patinoire à guichets fermés et un enjeu de taille en cas de victoire pour les deux clubs. Tout était réuni pour faire fondre la glace de Jean-Bouin dans ce choc de la 14e journée.

Le match commence à peine que le gardien Niçois, Sedlacek est déjà sollicité. Serein, il rassure et donne confiance à son équipe. Les Niçois sont calment, organisés, soudés. Ils maîtrisent les temps forts, temps faibles. Une stratégie payante. Après une action bien construite, le numéro 17 de Nice, l’opportuniste Andrej Brejka récupère le palet qui traine devant le but et le pousse au fond des palets (10e, 1-0). Les Niçois continuent de pousser et Martin Slovak réussit en deux temps à tromper la vigilance du gardien sur une super frappe croisée (18e, 2-0). La troisième meilleure défense du championnat prend l’eau.

La preuve, sur une perte de balle anodine, le Niçois Vladimir Kubus récupère le palet au milieu du terrain et s’en va défier le dernier rempart à 12 secondes du buzzer. Il se permet de dribbler le gardien, de le feinter pour lui faire perdre l’équilibre. Une fois couché au sol, Kubus place le palet en pleine lucarne. Festival ! La patinoire Jean Bouin est en feu. Le public est debout (20e, 3-0).

« Le coach nous a demandé de bien gérer la zone neutre. On a réussi à imposer notre jeu, notre rythme, sans s’enflammer. On a su être patient » explique le capitaine des Aiglons, Aurélien Macon.

Le second tiers est loin d’être identique. En supériorité numérique pendant deux minutes, Anglet en profite avec une réalisation de Ladonne (23e, 3-1). Les Niçois, au-dessus physiquement, remettent en route la machine à marquer. Martin Slovak, seul devant le but, tire en pleine lucarne. C’est un doublé pour lui qui sera récompensé en fin de partie d’un titre d’homme du match (30e, 4-1).

« Quand Anglet a marqué, on n’a pas douté. On menait 3-0, on n’était pas inquiet » continue Aurélien Macon.

Pour le troisième tiers, les Niçois trouvent le poteau à deux reprises. Anglet est dominé de la tête et des épaules. Le capitaine Niçois, Macon, va s’illustrer à son tour après une action collective. Le gardien adverse repousse comme il peut l’assaut des Aigles mais Aurélien Macon reprend le palet à bout portant et met un terme aux espoirs d’Anglet de revenir dans la partie (52e, 5-1). Les spectateurs, heureux et fier de leur équipe qui leur propose un hockey de qualité, se lèvent et entame le fameux chant : « Qui ne saute pas n’est pas Niçois ! »

« On avait été humilié chez eux 8-3 à l’aller. On avait dans le coin de notre tête un petit esprit de revanche mais pas que. C’était surtout un match test pour nous permettre de confirmer notre belle série de quatre victoires consécutives et de faire bonne figure devant nos supporters » conclue Aurélien Mâcon.

À la fin de la rencontre, les joueurs et les supporters se sont retrouvé pour chanter et fêter la victoire, une superbe communion. A ce rythme-là, l’objectif top 4 de fin de saison peut se transformer en montée en Ligue Magnus. Mais chaque chose en son temps…

Kevin Chifflet

Décembre à domicile !

Nice termine l’année 2014 sans aucun déplacement, tous les matches se disputeront à la maison.

Les Niçois recevront Dunkerque le samedi 13 décembre 2014 puis Cholet le samedi 27 décembre 2014 pour le compte de la 15e et 16e journée de D1.

Dernière déclaration du capitaine Aurélien Macon

« Le groupe est en confiance. On joue tout le mois de décembre à domicile, on doit faire le plein de points. En plus, on a un super public, fidèle, ça fait plaisir et ça nous motive deux fois plus. On ne veut pas les décevoir. Ce soir, on gagne contre le leader, Bordeaux a perdu, on se retrouve co-leader. C’est une soirée parfaite ! »

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire