La Formule 1 est (enfin) de retour

Le championnat du monde de Formule 1 débute ce weekend en Autriche après plusieurs mois de doutes et d’incertitudes. La crise du Covid-19 n’aura donc pas eu le dernier mot sur une saison qui s’annonce à la fois chargée et passionnante.

Les amateurs de Formule 1 n’ont plus que quelques jours à patienter avant de retrouver un championnat du monde inédit. Inédit pour plusieurs raisons : déjà, les pilotes n’auront que 5 mois pour se démarquer et sacrer un champion. En effet, la crise du coronavirus a retardé de 4 mois le premier Grand Prix, initialement prévue au Bahreïn le 22 mars dernier. De ce fait, plusieurs courses ont été annulées, notamment en Chine ou en France, ce qui a poussé les organisateurs a inscrire au calendrier des doublons, en Autriche et à Silverstone (R-U). L’historique circuit de Silverstone aura donc les honneurs d’accueillir deux courses sur deux weekends consécutifs avec le Grand Prix de Grande Bretagne suivi par un officiel « Grand Prix pour le 70e anniversaire de la F1 ».
À ce jour, 8 courses sont au programme, toutes en Europe. 8, c’est le nombre minimum de courses pour sacrer un champion du monde. D’autres GP devraient s’ajouter par la suite comme celui de Hanoï au Vietnam et Zandvoort aux Pays-Bas. Au total, entre 15 et 18 courses sont envisageables jusqu’au mois de décembre. Les weekends vont s’enchaîner, au plus grand plaisir des fans de F1.
Un championnat du monde inédit également car la plupart des courses se dérouleront à huis clos. Monza, le 6 septembre prochain ne déroge pas à la règle et ce, pour des raisons strictement sanitaires.

Un été de folie

Pas de trêve estivale cet été. Au contraire, pas moins de 8 courses vont s’enchaîner du 5 juillet au 6 septembre. La pandémie du coronavirus a totalement bouleversé un calendrier qui se veut resserré avec des courses presque toutes les semaines. Voici le programme jusqu’à septembre :

  • Du 3 au 5 juillet 2020 : Grand Prix d’Autriche (Spielberg).
  • Du 10 au 12 juillet : Grand Prix de Styrie (Spielberg)
  • Du 17 au 19 juillet : Grand Prix de Hongrie (Budapest)
  • Du 31 juillet au 2 août : Grand Prix de Grande-Bretagne (Silverstone)
  • Du 7 au 9 août : Grand Prix anniversaire des 70 ans de la F1 (Silverstone)
  • Du 14 au 16 août : Grand Prix d’Espagne (Barcelone)
  • Du 28 au 30 août : Grand Prix de Belgique (Spa-Francorchamps)
  • Du 4 au 6 septembre : Grand Prix d’Italie (Monza)

10 000 tests pour le GP d’Autriche

La prudence sera de mise en cette période de crise sanitaire. Chaque jour, une cinquantaine de personnes seront testées. 10 000 tests PCR du laboratoire allemand Eurofins ont également été acheminés à Spielberg. Un test négatif est obligatoire pour entrer dans la zone de travail. « Toutes les personnes qui travaillent sur la piste, environ 3 000 dans la zone rouge, ne pourront pénétrer dans leur zone de travail qu’avec un résultat négatif de moins de quatre jours », explique Siegfried Schnabl d’Eurofins à l’agence APA. « Nous serons une cinquantaine à pratiquer, au hasard, des tests. Tous les cinq jours, tout le monde sera passé ».
Hamilton favori, Verstappen principal danger ?

L’écrasante domination du Britannique Lewis Hamilton pourrait à nouveau être reproduite cette saison avec une monoplace ultra performante et un coéquipier modèle au nom de Valtteri Bottas. Mais un certain Max Verstappen pourrait bien déjouer les pronostiques en cette saison inédite. Jeune, fougueux, capable d’enchaîner les courses, n’hésitant pas à dépasser, le Hollandais est sans doute l’homme capable de battre le sextuple champion du monde. Hauteur de trois victoires la saison passée avec sa RedBull, Verstappen a terminé l’année à la troisième place derrière les deux Mercedes mais surtout devant les deux Ferraris de Sebastian Vettel et Charles Leclerc. Avec un moteur Honda qui ne cesse d’impressionner, la Redbull 2020 pourrait bel et bien créer la surprise…
Il ne faut évidemment pas oublier les pilotes Ferrari. Le Monégasque Charles Leclerc semble être dans une meilleure dynamique que son coéquipier Sebastian Vettel, mais ce dernier n’aura rien à perdre sur la piste, son aventure avec l’écurie italienne prenant fin à l’issue de la saison.
A surveiller également la SportPesa Racing Point bénéficiant d’un moteur Mercedes et capable de jouer les troubles-fête dans le trio de tête.

La saison 2020 de formule 1 est à suivre en intégralité sur Canal+.
Rendez-vous vendredi pour la première séance d’essais libres, samedi pour les qualifications et dimanche pour la course.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire