Rugby : Quitte ou double pour le Stade Niçois

Ce dimanche à 15h au Stade des Arboras, le Stade Niçois reçoit Vienne pour la dernière journée de la saison régulière. Les hommes de Gilbert Doucet ont le destin entre leurs mains et leurs pieds : une victoire et c’est la qualification pour les phases finales. Mais méfiance, en face Vienne semble être la grosse équipe de la Poule 3.

Cette fois, il ne faudra plus calculer. Dimanche prochain, à la même heure, ça sera soit les vacances, donc une grosse déception soit le match aller des 1/16e de finale, donc une satisfaction. Toute une saison débutée début septembre se joue sur un match, sur cette dernière journée. Alors oui, ils auraient pu (dû) boucler cette qualification un peu avant la 18e journée mais cette Poule 3 a eu raison des Niçois mais pas que. « Personne n’a survolé cette poule. Chaque weekend est différent car toutes les équipes peuvent gagner ou chuter contre moins fort » avoue Viktor Maquaire, demi d’ouverture niçois.

Avec 10 victoires, 1 nul et 6 défaites, le Stade Niçois pointe à la troisième place du classement où les quatre premiers seront qualifiés en phase finale. Capable de coups d’éclats comme contre Beaurepaire (victoire 66-26) ou Monteux (victoire 117-7), les rouge et noir ont aussi connu des échecs comme à Châteaurenard il y a quinze jours (défaite 41-27). Et les points de bonus laissés en route coûtent également cher pour une qualification qui peut vite basculer de l’autre côté.

« Le mauvais résultat à Chateaurenard nous a remis dans le droit chemin. On s’est remis au travail. Ca été une semaine pied au plancher avec beaucoup d’écoute, de remise en question. On a senti que l’effectif était beaucoup plus concerné » avoue le capitaine Romain Catoni.

Mais en face, les Viennois, meilleure défense de la poule, seront motivés à l’idée d’accrocher la première place en cas de faux-pas de Grasse. L’équipe la plus au nord de la Poule 3 peut s’appuyer sur une ligne d’arrière redoutable à l’image du duo N’Gog-Marrot (9 et 6 essais). Au match aller, ils l’avaient emporté 20-3 à l’issue d’un match intense joué sur des détails. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts et les Isérois se montrent moins redoutable à l’extérieur avec des défaites à Grasse et Saint-Savin.

« Si on reste invaincu, on sera qualifié. Si on tient cet engagement, on ne sera pas loin. En tout cas, on ne se contentera pas de faire un match nul » sourit Viktor Maquaire.

Dans un stade des Arboras chauffé à blanc et rempli comme un œuf à l’appel du club, les Niçois pourront réellement compter sur le 16e homme qui ne demande qu’une chose : faire la fête. Vers 17h, on sera donc fixé sur la suite des événements du Stade Niçois…

Crédit photo et plus d’informations sur www.stadenicois.fr

XV de départ du Stade Niçois : 1 Boussetta, 2 Commandeur ou Soler, 3 Akkaoui – 4 Herjean, 5 Derstroff – 6 Catoni (cap.), 8 Busutil, 7 Mgeladze – 9 Sonetti, 10 Maquaire – 11 Parcheminer, 12 Mège, 13 Benstaali, 14 Sorreaux – 15 Malavard.

Remplaçants : 16 Soler ou Commandeur, 17 Canizares, 18 Potin ou El Ouertani, 19 Dahbi, 20 Musso, 21 Nègre, 22 Cazanave.

Messages de Romain Catoni et Viktor Maquaire au public niçois :

« Plus il y’a de monde, plus on sent vraiment la différence, ça nous donne des forces dans les moments compliqués. Tout le monde est le bienvenu, on n’est jamais assez nombreux pour le sport à Nice. Toujours agréable de se sentir soutenu et de faire plaisir aux gens. »
« Il y aura du beau jeu, du suspens. Qu’on prenne du plaisir tous ensemble en espérant fêter la qualification avec le public à la fin du match »

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire