Tour de France : une première étape chaotique !

Il ne faisait pas bon mettre un cycliste dehors en ce samedi. Alors que les Niçois attendaient la pluie depuis le début de cet été caniculaire, le ciel les a exaucé au grand dam des coureurs !

Alors qu’on attendait une étape ensoleillée avec des paysages de carte postale, la réalité aura été toute autre. Le round inaugural du Tour de France 2020 a marqué les esprits de part les nombreux incidents qui ont marquées les routes de l’arrière pays Niçois. Entre la tension et l’excitation du départ, une dizaine de chutes ont été recensé sur les 156 km du parcours entre Nice et Levens. Une situation extrême qui a poussé les coureurs à instaurer une neutralisation à partir du kilomètre 98.
Plusieurs sprinteurs s’étant retrouvés à terre, la quasi totalité des coureurs ont ainsi eu la possibilité de rentrer dans le peloton à l’image de Caleb Ewan (Lotto Soudal), Miguel Angel Lopez (leader de l’équipe Astana) qui a chuté à plusieurs reprises ou encore Julian Alaphilippe, victime d’un problème mécanique.

Dans les 20 derniers kilomètres, la course a ensuite repris ses droits. Cependant dans des conditions toujours aussi critiques, la direction de course a décidé de geler les temps à trois kilomètres de l’arrivée afin d’éviter d’autres incidents dans le final. Malheureusement, une dernière chute s’est produite sur la ligne des trois kilomètres impliquant une vingtaine de coureurs dont le français Thibault Pinot. Le Franc-comtois qui fait parti des favoris de cette 107e édition s’est rapidement relevé ne souffrant visiblement que de blessures superficielles.

Kristoff émerge du chaos

Si les principaux favoris de l’étape étaient présents au moment de l’emballage final, la chute intervenue à trois kilomètres de l’arrivé à largement perturbé les trains des sprinteurs. Et à ce petit jeu, c’est le Norvégien Alexander Kristoff (33 ans) qui a fait parler son expérience. Habitué de ces conditions climatiques, le sprinteur de l’équipe UAE-Emirates a tenu dans les 200 derniers mètres face aux retours de Mads Pedersen (Trek) et Cees Bol (Sunweb). Pour sa quatrième victoire d’étape sur les routes du Tour, Kristoff s’empare donc du maillot jaune. Une première pour un Norvégien depuis Thor Hushovd en 2010.

Les réactions :

Le vainqueur Alexander Kristoff (NOR/UAE-Emirates) : « Il y a eu de nombreuses chutes aujourd’hui. Que ce soit en descente, en ligne droite... Puis les Jumbo-Visma avec Tony Martin ont décidé de neutraliser la course avec d’autres équipes. Il y a eu un pacte de non-agression jusqu’au bas de la descente dans la dernière boucle. Personnellement, ça m’arrangeait en vue d’un sprint massif. Être en jaune aujourd’hui ? C’est une bonne chose, une belle surprise. Je ne m’attendais pas à gagner cette première étape mais nous avons d’autres objectifs dans l’équipe.

Fabien Grellier (FRA/Total Direct Energie, maillot à pois) : « C’était bien parti sans la pluie. On savait qu’il y avait des risques d’orages mais on avait les vélos et le gonflage des pneus adaptés. Il pleut rarement dans cette région mais dès que c’est le cas, la route devient une vraie patinoire. Cela a causé de nombreuses chutes. Le maillot à pois, c’est quelque chose d’énorme. C’est ce qu’on voulait au départ de l’étape. On avait le même nombre de points avec Schär et je savais que ça allait se jouer à la position au sprint. J’ai tout donné et quand j’ai passé la ligne je ne savais pas du tout ou il était. Finalement c’est une journée qui se termine bien pour nous. »

Les classements :

Classement de l’étape :
1er : Alexander Kristoff (NOR/UAE-Emirates) en 3h 46’23’’
2e : Mads Pedersen (DAN/Trek-Segafredo)
3e : Cees Bol (PBS/Sunweb)
4e : Sam Bennett (IRL/Deceuninck-Quick Step)
5e : Peter Sagan (SVQ/Bora-Hansgrohe)
6e : Elia Viviani (ITA/Cofidis)
7e : Giacomo Nizzolo (ITA/NTT Pro Cycling)
8e : Bryan Coquard (FRA/B&B Hotels-Vital Concept)
9e : Anthony Turgis (FRA/Total Direct Energie)
10e : Jasper Stuyven (BEL/Trek-Segafredo)

Maillot vert : Alexander Kristoff (NOR/UAE-Emirates) 59 pts ; Mads Pedersen (DAN/Trek-Segafredo) 30 points ; porté par Peter Sagan (SVQ/Bora-Hansgrohe) 29 points.

Maillot à pois : Fabien Grellier (FRA/Total Direct Energie) 2 points.

Maillot jeune : Mads Pedersen (DAN/Trek-Segafredo) en 3h46’17’’

Crédit photo : A.S.O - Alex Broadway

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire