Vendée Globe : à la douche !

La météo était capricieuse la nuit dernière au niveau de la zone de convergence inter tropicale plus communément appelée le Pot au Noir. Les marins à l'arrière de la course l'ont appris à leurs dépens.

Le 15e jour de course sera à marquer d’une pierre blanche pour la deuxième partie du peloton. Les conditions météo ont été particulièrement difficiles avec de grosses pluies tropicales et surtout un vent quasiment inexistant. Résultat, une bonne douche et seulement six nœuds de moyenne pour Alexia Barrier qui poursuit son chassé-croisé avec Clément Giraud entamé la veille. "On y voit rien ! Heureusement je peux lire avec les instruments la direction du vent et mon cap. On peut dire que c’est le bazar", commentait Alexia alors qu’elle subissait un second grain d’une forte intensité.

Mais après deux semaines passées dans le sel quoi de mieux qu’une bonne douche d’eau douce finalement ? Trêve de plaisanterie car ce genre de conditions sont souvent difficiles à vivre pour les skippers surtout lorsque les vents se font très discrets. "La nuit dernière fut sans sommeil pour essayer d’avancer dans moins de cinq nœuds. Cela m’a valu une jolie rencontre avec une grande tribu de libellules qui se sont abritées sur mon IMOCA." Comme quoi un rien peut parfois illuminer une journée !

Autre bonne nouvelle, le vent devrait faire son retour cette après-midi pour TSE-4myplanet avec des conditions on l’espère un peu plus clémente. L’occasion de reprendre de la vitesse pour atteindre l’équateur, passage symbolique pour tous marins qui se respecte.

En attendant, il reste 39 900 kilomètres à Alexia Barrier pour boucler son premier tour du monde à la voile.

Photo : Alexia Barrier

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire