Vendée Globe : à la recherche du vent perdu

Qu'il peut paraître long le temps dans l'Atlantique. Alors que les premiers font leur entrée dans le Pot au Noir derrière c'est la galère.

Après neuf jours de course, la situation n’évolue toujours pas favorablement pour les IMOCA à l’arrière de la course. Seulement 60 miles nautiques séparent les concurrents de la 25e à la 30e place. Alexia Barrier est engluée dans ce petit groupe qui dispose de faible vents de sept nœuds de moyenne. Tous convergent vers l’ouest pour passer le Cap Vert dans les 48 prochaines heures avec un retard de 2 700 km sur Alex Thomson qui caracole en tête.

Profitant de conditions météorologiques beaucoup plus favorable et d’un monocoque de dernière génération, impossible de lutter pour les derniers. Mais l’objectif est ailleurs ! Mener à bien des travaux de recherche, ambition chronométrique personnelle... Chacun sa mission sur ce Vendée !

Reste donc à attendre des conditions plus favorable pour parcourir les 42 400 kilomètres restant !

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire