Vendée Globe : ça s’accélère pour les régatiers

En cette très belle journée, certains marins commencent à accélérer. Arnaud Le Boissières, (La Mie Caline), a été le marin le plus rapide du jour au large du Brésil.

Charlie Dalin est toujours leader de cette course sur son voilier à foyle. Pour l’instant il a 139 miles nautiques d’avance sur Thomas Ruyant qui s’interroge toujours sur l’état de la fissure de son foyle à bâbord.

Ils ne sont plus que deux compétiteurs dans l’hémisphère nord : K.Shimaraichi et J.Beyou. Ce dernier avait dû retourner au Sables-d’Olonne pour faire une réparation en début de course.

À l’heure du coucher de soleil, Alexia Barrier glissait dans le bonheur au large de l’archipel Fernando de Noronha du Brésil, dans les Alizés du Sud-Est, à une bonne vitesse moyenne de 9,9 nœuds. La navigatrice nous confie que, "fêter son anniversaire en mer, il n’y a pas plus chouette. J’ai trouvé plein de cadeaux à ouvrir dans un petit sac. À part ça, je vais me faire un bon risotto aux asperges et un gâteau au chocolat avec une bougie qui explose. Je me sens vraiment soutenue. Ça me donne un moral de lionne. Il n’y aura pas beaucoup de manœuvres dans les prochains jours, ce sera surtout du réglage de voiles. C’est un peu de la course de petits chevaux en ligne droite. La route est encore longue, ce n’est pas le moment d’abîmer le bateau."

Les messages et les cadeaux que la régatière à reçu lui ont rempli le cœur et lui ont donner encore plus de détermination pour réussir cette belle aventure ! Notre chère Maralpine sait qu’elle devra faire attention à ne pas sur-voilé son IMOCA, pour éviter de déchirer ses voiles avant la fin de cette course.

Il reste encore 38 900 kilomètres à TSE-4myplanet pour boucler ce tour du monde en solitaire.

A.C

Photo : Lou Kevin Roquais/Air Vide et Eau

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire