Vendée Globe : "ce Grand Sud fait peur"

Hier Alexia Barrier a profité d'une accalmie salvatrice pour échanger avec Charles-Ange Ginésy, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Après avoir passé 48h très compliquées dans l’océan indien au sud de Madagascar, à proximité des îles Kerguelen, Alexia Barrier retrouve des conditions moins chaotiques. L’occasion pour elle d’échanger une dizaine de minutes avec Charles-Ange Ginésy. "Je viens de faire face à une dépression tropicale très violente, mais moi et mon bateau sommes indemnes. Ici je commence à m’habituer aux conditions, bien qu’elles soient très difficiles. Il fait quasiment nuit tout le temps, les vagues sont très impressionnantes. Ce Grand Sud fait peur, mais il est aussi magnifique. Je mesure ma chance d’être ici, d’être une invitée dans un lieu où il n’y a pas d’humain." Il fut également temps d’évoquer l’aspect "Green Deal 06", l’une des raison de son engagement et celui du département sur ce Vendée Globe : "je suis également très heureuse d’avoir réussi à lâcher la balise Argos et un Profiler. C’était un objectif qui me tenait à cœur."

Une volonté qui enthousiasme le président du département qui a réaffirmé tout son soutien a Alexia : "tu es, par ton engagement en faveur de la protection de l’environnement, une formidable ambassadrice Green Deal et je t’en remercie. Ces valeurs que tu véhicules sont de nos jours très importantes et nous les avons en partage. Je tiens à te réaffirmer mon soutien et à te témoigner toute mon admiration, au nom de tous les élus du Conseil départemental que je représente. Nous te souhaitons de faire preuve de ténacité dans cette course exceptionnelle en solitaire à travers le globe et de récolter un maximum de données environnementales. Tu peux être assurée, Alexia, que le Département des Alpes-Maritimes est très fier de participer à tes côtés à cet "Everest des mers". Cette année, tu passeras des fêtes de fin d’année un peu spéciales, loin de tes proches mais si près de ton rêve. Toutes nos pensées t’accompagnent !"

Pour les fêtes de Nöel, la Maralpine devrait se situer au large du Cap Leeuwin,à un peu plus de 3 800 milles nautiques, qui est l’un des trois caps à franchir pour valider son premier tour du monde en solitaire.

Photo : Alexia Barrier - TSE-4MYPLANET

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire