Vendée Globe : comme un air de déjà vu

Depuis hier soir, Alexia Barrier a rempli son avant-dernier objectif avant l'arrivée : franchir pour la seconde fois l’Équateur. Un passage assez mouvementé mais dont ressort une odeur de retour au pays.

"Deuxième passage de l’Équateur pour TSE-4myplanet... C’est cool nous voilà dans l’Atlantique Nord avec Captain’ Planet et le Pingouin", criait avec joie notre Azuréenne. Il était 22h32 mercredi soir lorsque Alexia Barrier et son fidèle "Pingouin" sont de nouveau passés dans l’Atlantique Nord. Espace familier que la Maralpine se languissait de retrouver et surtout synonyme d’une prochaine arrivée d’ici une quinzaine de jours.

À ce propos, en moins de 24 heures, cinq autres skippers en ont terminé avec leur tour du monde. Ils ne sont donc plus que six en course et bientôt plus que cinq avec le passage de la ligne de Didac Costa qui est prévu ce soir ou dans la nuit. Derrière c’est un autre petit groupe composé de Clément Giraud et Miranda Merron, les deux compagnons de route du début de course qui seront attendus avant de voir le bateau rose et noir à son tour recevoir les honneurs de la remontée du chenal.

Pour l’heure, il faut rester concentré dans ce Pot au Noir, qui comme l’ensemble des zones dites "difficiles" à négocier depuis le départ, ne fait pas exception. "Le pot au noir et les grains me mènent la vie dure depuis 36 heures maintenant. Je n’ai dormi que 2 heures. C’est pas très sympa mais la bonne nouvelle c’est que je suis à 3 000 milles nautiques des Sables", savoure-t-elle en reprenant des forces à défaut de pouvoir se reposer sauf entre deux orages. Alexia Barrier devrait en sortir d’ici 24 à 48 heures si les prévisions restent en l’état.

Une fois ce passage délicat négocier, il sera temps de penser à la dernière option stratégique avant de rejoindre le port des Sables d’Olonne. Alors par l’Est ou l’Ouest des Açores ? Réponse dans quelques jours !

Photo : Lou Kevin Roquais/Air Vide et Eau

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire