Vendée Globe : le calme après la tempête

La journée d'hier a fait des dégâts dans la flotte du Vendée Globe. Certains favoris ont perdu beaucoup de temps sur la tête de la course ou ont dû comme Jérémy Beyou faire demi-tour pour réparer leur bateau.

Alors que le vent a nettement faibli, les marins du Vendée Globe vont pouvoir souffler un peu dans les prochaines heures. Mais les tempêtes Poséidon et Eole devraient encore venir muscler la course dans l’Atlantique nord. L’essentiel de la flotte se retrouve à l’ouest de la côte Portugaise. Alexia Barrier a d’ailleurs avoué avoir été "dans le vif du sujet" pour la première fois dans cette course. "C’était un peu la guerre mais tout va bien à bord", confiait la Maralpine une fois les perturbations passées. Un moment durant lequel l’écart qui la sépare de la tête de la course s’est stabilisé sans pour autant prendre de gros risques. "Je me suis reposé au début de la nuit, j’ai fait des petites siestes, j’ai mangé un petit peu. Je sais qu’il faut être plus active avec des conditions comme celle-là plutôt que de subir. J’ai quand même hâte que ça se termine et que l’on puisse glisser un peu."

La nuit dernière les concurrents ont eu le droit à des rafales de vents pouvant atteindre les 90 km/h. Des conditions assez extrêmes qui pourraient revenir très prochainement avec l’arrivée de la dépression nommée Theta qui va obliger les marins à faire cap à l’ouest pour prendre un maximum de vent favorable.

Au classement hier soir, c’est Charlie Dalin qui était en tête. Il reste encore 23 790 milles nautiques à Alexia pour boucler son premier Vendée !

Photo : Lou Kevin Roquais/Air Vide et Eau

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire