Vendée Globe : les pieds dans l’eau

La polyvalence est une qualité indispensable pour participer au Vendée Globe. Alexia Barrier nous en a une nouvelle fois fait la preuve.

Solidement harnachée à l’arrière de son bateau, Alexia Barrier s’est attelée à la réparation de son hydrogénérateur tombé en panne quelques jours avant Noël. Opération plus que périlleuse puisqu’il faut à la fois assurer sa sécurité sur un bateau qui file à près de dix noeuds de moyenne sur une mer parfois agitée.

C’est donc les pieds dans l’eau que la Maralpine a passé une partie de sa journée pour remettre en état cette pièce qui lui permet d’obtenir de l’électricité grâce aux mouvements d’une petite hélice. Une source d’énergie nécessaire pour faire carburer correctement l’IMOCA et fonctionne en complément des panneaux solaires installés sur le pont. Mais avec la météo capricieuse des derniers jours il devenait certainement important de rétablir ce système.

D’ailleurs la météo n’est pas vraiment clémente comme on pouvait le voir sur les images filmées par Alexia au moment de sa réparation. Avec un peu plus de 20 noeuds de moyenne sur la journée, la mer était quelque peu agitée rendant la mission un quelque peu plus complexe. Pas de quoi arrêter la Maralpine qui poursuit sa route dans le Pacifique avec en point d’orgue la Nouvelle-Zélande.

Souhaitons que cette réparation quelque peu humide tienne le coup pour les 21 800 km restants !

Photo : 4myPlanet

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire