Vendée Globe : option plein Sud pour Alexia Barrier

Après une dernière nuit de réflexion, la décision aura été unanime pour les monocoques à l'arrière de la course. Ce sera cap plein Sud !

Pour les huit bateaux retardataires, l’approche de l’Afrique du Sud est encore laborieuse et seul Jérémie Beyou affichait ce lundi une vitesse supérieure à 15 nœuds. Lorsque les leaders auront franchi le Cap Leeuwin, les derniers entreront juste dans l’océan Indien… Soit dans environ 48h. Si la distance entre les premiers et le petit groupe à l’arrière était stabilisée depuis une dizaine de jours, l’écart grandit de nouveau. "TSE-4myplanete" pointe désormais à 6 000 milles nautiques de Charlie Dalin qui mène la course depuis 15 jours désormais.

Après avoir passée une nuit agitée avec plusieurs manœuvres pour virer de bord, pour Alexia Barrier, "c’est la transition. Après la dépression, il fait un soleil magnifique. Bon maintenant le choix de ma route, c’est le sud pour attraper du vent." Actuellement pointée en troisième position du petit groupe qui s’est bien reformé, la Maralpine est la mieux positionnée plein Sud ce qui devrait lui permettre de repasser devant Miranda Merron et Fabrice Amedeo qui sont placés juste devant elle.

Si la moyenne du jour n’était logiquement pas géniale (13 km/h), le monocoque rose et noir devrait reprendre son allure de croisière avec des vents favorables en approche aux alentours de d’une quinzaine de nœuds.

Il sera alors difficile d’apercevoir le Cap de Bonne-Espérance comme on eu la possibilité de le faire certains leader, mais l’essentiel est ailleurs. Franchir la frontière entre l’Atlantique et l’Indien pour bénéficier de conditions plus favorables en longeant la zone d’exclusion. Il reste moins de 34 250 km à Alexia Barrier pour boucler son premier tour du monde à la voile en solitaire.

Photo : Lou Kevin Roquais/Air Vide et Eau

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire