Vendée Globe : une nuit agitée

La flotte du Vendée Globe s’apprête à vivre des heures difficiles. Avec de forts vents, la nuit a été agitée et l'épisode venteux devrait se calmer dans les prochaines heures.

Les premières stratégies se mettent en place. Le passage d’un front actif dans la nuit qui a apporter sa moisson de rafales et de mer croisée. Alexia Barrier, notre Maralpine qui est pour l’instant en queue de classement a pris le choix de s’engager cap à l’ouest dans cette tempête. Objectif prendre de la vitesse et remonter au classement général. Des vents pouvant atteindre les 35 nœuds (environ 65 km/h) par endroits ont frappé la course de plein fouet. Une perturbation que va créer des vagues de 4 à 5 mètres.

La nuit dernière déjà Alexia confiait qu’au lieu de profiter d’un moment de calme dans la nuit pour se reposer, "j’ai décidé de faire trois milliards de virements de bord." Mais après un peu de repos dans l’après-midi, la skipper est fin prête a affronter ses premières conditions climatiques difficiles à bord de son monocoque.

En tête de la course, le chassé-croisé se poursuit et à 22 heures hier soir, c’est Maxime Sorel qui menait la flotte avec 147 milles nautiques d’avance sur Alexia. Et comme le dit si bien la navigatrice : "chacun sa route chacun son chemin !"

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire