Vendée Globe : une petite pause et ça repart !

Les problèmes semblent être réglés à bord de TSE-4myplanet après avoir passé une dizaine d'heures à l'arrêt pour faire un check-up complet du bateau.

Une pause qui a offert en guise de cadeau de Noël à Alexia Barrier la possibilité de deviner au loin des petits morceaux de terre appartenant à l’Australie, preuve d’un passage très bientôt au niveau du cap Leeuwin. "La dernière fois que j’avais vu un bout de terre c’était il y a longtemps lorsque j’étais passé à proximité de l’île San Pedro un peu avant l’Équateur. J’avais observé le phare de nuit qui était à une trentaine de mille", se souvient-elle.

Côté météo c’est grand bleu et surtout les journées vont commencer à se rallonger. Malgré tout les nuits restent très fraîches et devraient se réchauffer avant la remonté après le Cap Horn. Mais les conditions n’ont pas empêché le père Noël de s’arrêter sur l’IMOCA rose et noir : "on a eu un magnifique levé de soleil et le contraste entre la vie de terrien en France et la nôtre sur la course était assez marante. J’ai eu plein de chocolat, des livres et des petits mots très sympa de la part de mon équipe. Ce sont des attentions touchantes. Ma chef qui s’est occupé de mon ravitaillement m’avait concocté une pintade au foie gras lyophilisé avec un gâteau au chocolat et à la poire délicieux."

Pour ce qui est de la course avec le retard accumulé, les bateaux devant se sont échappés à plus de 300 milles soit environ 24h d’avance. Il faudra donc mettre en place une nouvelle stratégie pour tenter de revenir sur eux dans les prochains jours et rattraper le temps perdu pour atteindre l’objectif de boucler ce tour du monde en 97 jours. À ce propos, la moitié du temps est déjà écoulée et il reste encore un peu plus de 25 100 km à parcourir.

Photo : Lou Kevin Roquais/Air Vide et Eau

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire