Vendée Globe : vive le vent !

Toutes voiles dehors, Alexia Barrier a retrouvé son rythme de croisière habituelle depuis hier, après que le vent ait enfin daigné mettre du sien. Un changement qui marque la fin de l'anticyclone de Saint-Hélène, direction l'équateur et l’Atlantique Nord !

"Speed is back, le vent a tourné à mon tour de faire route au Nord", annonçait Alexia en dégustant son dernier pain au chocolat en guise de récompense pour les efforts réalisés depuis une semaine dans des vents devenus incontrôlables. Et dire que l’on pensait qu’une fois le Cap Horn passé la route serait plus calme... Désormais il faut de nouveau recharger les batteries avant d’attaquer le Pot au Noir, dernière difficulté avant l’arrivée prévue selon la Maralpine aux alentours du 26 février. Une prévision réaliste si les conditions restent en état...

Mais on y est pas encore et avant cela il faut profiter de la belle mer actuelle. "Depuis deux jours ça va mieux parce que le bateau avant ne faisait que taper les vagues étaient hyper désagréables. C’était difficile de se reposer", commentait hier Alexia en direct sur France Inter. "J’arrive à enchaîner quelques heures de sommeil d’affilé tout en restant à l’écoute de mon bateau. La particularité que nous avons nous les skippers au large en solitaire, c’est qu’on connait tous les bruits de nos bateaux et dès qu’il y en a un qui est un peu suspect, on se lève."

À 10 noeuds de moyenne TSE-4myplanet devrait franchir l’Équateur dans 48 heures si les choses restent en état. Sauf que sur ce Vendée Globe, rien ne se passe vraiment comme prévu. C’est ce qui fait le sel de cette compétition unique en son genre. Rendez-vous dans une quinzaine de jours pour faire le bilan de cette belle aventure !

Photo : Lou Kevin Roquais/Air Vide et Eau

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire