Café littéraire : Qu’à jamais j’oublie de Valentin Musso

Pourquoi une femme, veuve d’un célèbre photographe assassine un homme apparemment inconnu dans un hôtel de Villeneuve lès Avignon ? Son fils Théo veut comprendre le geste de sa mère dont il n’a jamais vraiment été proche. Voilà le décor planté, un roman, celui de ce crime, d’une famille et ses secrets que Théo va peu à peu découvrir, un passé qu’il ignorait.

Ses recherches vont le mener en Suisse dans des institutions où les gens, adolescents, adolescentes, adultes étaient détenus administrativement. Ces faits se sont maintenus jusqu’en 1981. Outre le roman, l’histoire dramatique d’une famille, Valentin Musso nous dévoile dans ce neuvième roman l’histoire de ces ‘Pensionnats’ et de leurs victimes. Qu4à jamais j’oublie, la découverte d’un secret de famille caché dans un mensonge, lequel resurgit après l’assassinat d’un homme dans cet hôtel de Villeneuve lès Avignon.

La quête de savoir, de comprendre va bouleverser la vie de Théo. La psychologie des personnages, les jeunes filles victimes de violences et qui ne peuvent rien dire mais ne peuvent oublier, Théo lui devra peut-être oublier certaines douloureuses réalités afin de réaliser sa vie. « Quel que soit mon avenir, bon ou mauvais, au moins ce sera le mien. ». Ainsi se conclut cet ouvrage !

Thierry Jan, écrivain

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire