Chants homophobes à l’Allianz Riviera : des suites judiciaires

Une enquête judiciaire a été ouverte jeudi pour "injures publiques en raison de l’orientation sexuelle" au lendemain de l’interruption du match de L1 Nice-Marseille en raison de chants homophobes, a-t-on appris auprès du procureur de la République de Nice. L’enquête a été confiée à la Sûreté Départementale des Alpes-Maritimes.

Le match de la 3e journée de L1 Nice-Marseille avait été interrompu douze minutes à l’Allianz Riviera mercredi soir.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message