CIO : un premier pas dans le monde de l’eSport

A moins de trois mois de l’ouverture des Jeux de Tokyo, en pleine incertitude quant à la situation sanitaire l’été prochain au Japon, le CIO a annoncé la création d’une nouvelle compétition.

Elle sera virtuelle. Et doit répondre aux recommandations formulées dans l’agenda olympique « 2020+5 » sur le « développement des sports virtuels et l’engagement auprès des communautés du jeu vidéo ».

Les premières Olympic Virtual Series se dérouleront du 13 mai au 23 juin.

L’instance olympique l’explique dans un communiqué : le projet se veut une expérience numérique olympique nouvelle et unique, destinée à renforcer l’engagement direct avec de nouveaux publics dans le domaine des sports virtuels.

Pour le CIO, l’avancée est de taille. Elle concrétise, au moins dans l’intention, la volonté de l’instance de ne pas se couper d’un phénomène mondial, l’eSport, aux dimensions pharaoniques. Mais ce premier pas se révèle encore timide.

Seulement cinq sports figurent au programme des Olympic Virtual Series : baseball, cyclisme, aviron, voile et course automobile. Les compétitions se disputeront sur des jeux de simulation, Zwift pour le cyclisme, Virtual Regatta pour la voile, eBaseball 2020 pour le baseball, Gran Turismo pour la course automobile, et un simulateur d’aviron.

Partager

Laisser un commentaire