Handball (Proligue) 10e journée : Nice rechute à Saran

En déplacement après deux victoires consécutives à domicile face à Angers et Besançon, les Aigles se sont inclinés contre Saran sur le score de 29 à 23.

Une première mi-temps sur courant alternatif

Les azuréens n’ont jamais réellement inquiété leur adversaire du soir. Besançon a su tenir à distance les hommes d’Asier Antonio. Les Niçois restent 8e du championnat avec sept points de retard sur le podium et seulement trois d’avance sur la lanterne rouge Sarrebourg. La suite de Proligue s’annonce palpitante avec un milieu de tableau très compétitif.

Le début du match est très bien maitrisé par les rouges et noirs. Au quart d’heure de jeu ils ont une avance de deux buts et la garderont pendant cinq minutes. C’est à ce moment que les joueurs Niçois enchainent plusieurs pertes de balles inhabituelles. Des passes centrales récupérées par une équipe de Saran opportuniste.

Nice chute en l’espace de quelques minutes

La seconde période a été une démonstration des Saranais qui ont mis en place une défense rugueuse et dure sur l’homme. Au retour aux vestiaires un arrêt de Gretar Gudjonnson sur un tir d’Arthur Muller maintient les aigles à trois buts de retard. De la 39e à la 53e minute, les azuréens ont réalisé une seule action d’attaque qui a trouvé le fond du filet sur une réalisation d’Axel Oppedisano sur 7 mètres. Ce dernier a été le Niçois le plus performant de la soirée avec 6 buts à 67% de réussite. Pour espérer viser un top 5, Nice doit être plus régulier sur la totalité des 60 minutes. C’est ce qui en ressort le plus des défaites. Quand la défense est sérieuse et unie ils sont difficilement battables. Les Niçois ont prouvé à maintes reprises leur force de caractère.

Le Cavigal sera de retour à domicile le 4 décembre pour affronter Massy. Une rencontre loin d’être aisée puisque les Franciliens sont troisièmes avec un total de12 points. C’est l’occasion rêvée pour se tester face à l’une des meilleures formations de Proligue. La saison est encore longue et les rouges et noirs ont le potentiel de rivaliser avec le haut de tableau. Reste à gérer l’enchaînement des matchs pour garder un niveau de performance le plus élevé possible.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire