Handball (Proligue) 13e journée : le Cavigal termine l’année sur une victoire fleuve

Sur une bonne dynamique après sa victoire face à Valence (30-27) vendredi dernier. Le Cavigal termine l’année 2020 sur une excellente note avec un succès 28 à 22 à Billère. Une rencontre rondement menée de bout en bout qui leur confère la 8e place du championnat. Les Niçois seront de retour le 5 février pour une opposition contre Saran à domicile.

Le match commence sur un rythme élevé de la part des deux équipes. C’est la base avant avec les deux ailiers et le pivot qui s’illustrent le plus avec des décalages en surnombre. À la 5e minute de jeu les Niçois ont un avantage de trois buts (5-2). Cela est notamment dû à une efficacité sans failles et à un 7 mètre provoqué par le capitaine Joan Boada.

Du côté de Billère, la formation bleue cale sur une défense rouge et noire bien en place. Ces derniers iront même jusqu’à provoquer une sanction de deux minutes sur un face à face tranchant de Manuel Crivelli. Le demi-centre a fixé intérieur pour aller chercher l’intervalle extérieur et récidivera quelques instants plus tard. La défense adverse est aux abois et le numéro 7 est à 4 réalisations en moins de 15 minutes.

Au quart d’heure de jeu le portier Gretar Gudjonnson dissuade l’arrière droit billérois qui dévisse sa frappe suite à la pression du gardien niçois. Les azuréens surfent littéralement sur ce début de rencontre. C’est certainement l’une de leurs meilleures entames de match de la saison. De plus, les locaux ont tiré à de nombreuses reprises sur les montants avec deux barres transversales sur contre-attaques.

Au retour aux vestiaires les hommes d’Asier Antonio concluent la première mi-temps sur un but d’Axel Oppedisano sur un chabala plein centre. Le score est de (16-11). Billère est bien rentrée dans la rencontre mais ont vite perdu tous leurs moyens sur les phases offensives.

La seconde période est à l’image de la première avec une large domination azuréenne. Malgré un bon Joris Labro (gardien) Billère est dans l’incapacité d’être régulier. La faute est due à un manque criant d’envie. Les rouges et noirs n’ont jamais été inquiétés. L’équipe peut remercier Gretar qui a écœuré les Pyrénéens avec des statistiques folles. Un total de 17 arrêts à 45 %.

Ce succès permet au Cavigal Nice Handball de s’extirper de la zone rouge de Proligue pour avoir une 8e place méritée.

Avec les championnats du monde 2021 qui auront lieu du 14 au 31 janvier. Le Cavigal part donc en trêve internationale pendant plus d’un mois. Un repos bien mérité au vu du dernier mois réussi.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire