Handball (Proligue) 4e journée : Nice n’a pas crée l’exploit face Nancy

Après sa défaite en déplacement à Dijon, le Cavigal chute une nouvelle fois à domicile (25-30). Dépassé défensivement et imprécis en attaque, les azuréens n’ont pas fait le poids face au co-leader invaincu du championnat, Nancy. De son côté, Nice se retrouve lanterne rouge de Proligue et se déplace ce samedi à Pontault.

Le début de saison n’est pas celui que visait les rouges et noirs. Après un exercice 2019/2020 passé dans le ventre mou du championnat, les niçois doivent désormais se battre pour sortir de la zone de relégation. Cependant, la rencontre avait pourtant bien débuté avec 10 minutes solides malgré les nombreux déchets offensifs. Le match est très physique et les deux formations se rendent coup pour coup. Au total, ce n’est pas moins de 11 suspensions de 2 minutes qui ont été distribué par les arbitres qui ont avantagé à tour de rôle les deux côtés. C’est grâce à une pénalité de temps que les aiglons reviennent à une seule longueur à la 11e minute, avant d’égaliser une minute plus tard.

Les deux meilleurs joueurs niçois, Jeremi Pirani et Axel Oppedisano gardent leur équipe au coude à coude avec les Nancéiens. Le premier par son efficacité irréprochable sur jet de 7 mètres (6/6), et le second pour avoir dynamité la défense adverse. Toutefois, à la fin de la première période, deux pertes de balles des aigles offrent des occasions transformées par les ailiers lorrains. À la pause, le Cavigal rentre au vestiaire avec un déficit de trois buts.

Nice accumule les erreurs en début de deuxième période

Si l’exploit était encore envisageable à la moitié de la rencontre, il n’aura fallu que de six petites minutes pour que les rouges et noirs prennent l’eau. Un différentiel de sept buts (15-22) éteint les supporters venus en nombre et la frustration se ressent sur le banc. Le coach niçois, Antonio Asier, prend un carton jaune et s’en excuse à ses joueurs.

Le dernier quart d’heure aura vu la meilleure version de la défense sur l’ensemble de son début de saison. De la 45e à la 55e minute, la défense niçoise verrouille sa cage et ne laisse passer que deux petits buts. Grâce à une défense en 4-2 très rugueuse et régulière les azuréens recollent à quatre petites unités à sept minutes du terme. Les supporters se remettent à donner de la voix avec une fabuleuse roucoulette inversée de l’ailier gauche Dylan Lopez. Sur une défense décisive, le portier local se fait surprendre par un tir à la hanche de Tchitombi dans le petit filet. Nice ne reviendra plus dans la rencontre et concède une troisième défaite en seulement quatre matchs.

Le Cavigal se déplace à Pontault, actuel 6e de Proligue pour remporter la première victoire de la saison.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire