Handball (Proligue) 9e journée : le Cavigal remporte son premier match de la saison

Pour cette 9e journée de Proligue, le Cavigal accueillait Angers avant-dernier du classement. Lanterne rouge du championnat, Nice a joué le match le plus abouti de la saison face à une équipe angevine irrégulière pour s'imposer 31 à 25.

Le début du match est très tendu avec des défenses rugueuses des deux côtés. Après une pénalité de deux minutes, Angers arrive à tenir cette parité. Leur portier sauvera même un tir de l’ailier droit Rooba d’une main ferme. Puis répète son geste sur l’ailier opposé. Au bout des 10 premières minutes de jeu, Nice est mené 3 à 4. Ils égalisent sur une interception suivie d’une contre-attaque de l’inépuisable Jeremi Pirani. Le face à face était très tendu entre deux clubs qui se battent pour sortir de la zone rouge. Au quart d’heure de jeu les esprits s’échauffent entre le capitaine azuréen Boada et le numéro 13 angevin. Ils écoperont tous les deux d’un carton jaune synonyme d’avertissement.

Les rouges et noirs reprennent l’avantage cinq minutes plus tard sur une percée de l’arrière droit Alexis Bon qui envoie une frappe lucarne opposée imparable (10-9). Quelques actions plus tard, une roucoulette inversée sans élan à l’aile de Pirani offre une avance de deux buts et force l’entraîneur d’Angers à prendre un temps mort. Les gestes spectaculaires s’enchaînent pour des Niçois intenables. Une chabala de Gaillard suivie d’une roucoulette inversée de Lopez. Cavi’ étouffe Angers et prend une avance de cinq unités. Les Angevins semblent sans solution en prenant des tirs sans élan ou tirés hors du cadre.

Les hommes d’Antonio Asier rentrent aux vestiaires avec le sourire. C’est la première mi-temps la plus aboutie depuis le début de saison. Seulement trois minutes après le début de la seconde période, Nice doit jouer à quatre suite à deux sanctions consécutives pour faute défensive puis d’une simulation jugée sévèrement. Toutefois les rouges et noirs se sont battus avec orgueil pour maintenir une légère avance (18-16).

En difficulté depuis son arrivée à Nice, Gretar Gudjonnson a insufflé un second souffle à ses coéquipiers. Le gardien réalise un arrêt sublime en toute souplesse. Un grand écart suivi d’une claquette main gauche qui détourne la balle. À 15 minutes du coup de sifflet final, les deux équipes sont à égalité (20-20). Mais une nouvelle fois Greta sort un tir du bout du pied. Il finit la rencontre avec 13 arrêts à 36% de réussite. Ses exploits donnent des contres attaques parfaitement exploitées avec un surnombre salvateur. Le score est de 25 à 21 à la 50e minute. Les Angevins ne s’avouent pas battus et reviennent à deux longueurs pour finalement céder en attaque dans le money time à cause d’une défense azuréenne millimétrée qui n’a laissé aucun espace à leur adversaire du soir. Ce sont les ailiers qui en ont le plus profité avec des contres

Avec ce large succès (31-25), le Cavigal remonte provisoirement à la 10e place de Proligue. Soit un saut de quatre marches au classement.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire