Handball (Proligue) : le bilan de mi-saison du Cavigal

Après 11 journées disputées depuis le début de saison, il est temps de faire le bilan de mi-parcours du Cavigal Nice Handball sur l’exercice 2020-2021. Nous allons voir où se situent les azuréens dans le classement de Proligue, les défaites, les victoires et les objectifs possibles pour les rouges et noirs.

Un début de saison poussif

En ouverture du championnat le 2 octobre dernier face à Cherbourg, on ne pensait pas que le Cavigal allait si mal débuter son entame de saison. Deux coups dur coup sur coup qui leur enlèvent la victoire dans les derniers instants. En premier temps une défaite sur le fil et dans un second temps un nul (30-30) face à Strasbourg difficile à digérer tant les rouges et noirs avaient la rencontre entre leurs mains. Les cinq revers sont dus à une baisse de rythme dans le dernier quart d’heure. Hormis face à Saran et sa lourde défaite 29 à 23, les Aigles n’ont jamais été surclassés.

Les premiers doutes

Quand le coup de sifflet final retentit à la salle Roger-Boisamé le 24 octobre, Nice concède sa cinquième journée consécutive sans la moindre victoire. Cette nouvelle défaite face à Pontault 28 à 25 va être le déclic qui va faire passer les Aigles dans une autre dimension.

La renaissance

Ce déclic, ils l’auront quelques semaines plus tard à domicile à la salle Pasteur. Un récital offensif orchestré par Jeremi Pirani et ses dix réalisations foudroie Angers (31-25). Nice peut souffler avec sa première victoire de la saison. Avec le temps et au fil des matchs, Asier Antonio et ses hommes ont trouvé un plan de jeu qui leur réussit mais surtout une régularité tout au long de la rencontre. Avec l’exploitation au maximum du potentiel de l’effectif, le Cavigal est remonté à la 8e place de Proligue en prenant un léger matelas d’avance sur les trois formations qui ferment le classement.

Comme un symbole, Nice clôture cette première partie de saison avec un succès (28-22) à Bullière. Une victoire de référence que les rouges et noirs tâcheront de répéter. Une master class des deux côtés du terrain avec des Niçois qui n’ont pas été inquiétés du début à la fin de ces 60 minutes. Avec notamment un Gretar Gudjonnson de gala avec 17 arrêts à 45 %.

Le point statistique

Les Aigles se placent dans les meilleures attaques de Proligue avec une 5e place et une moyenne de 27, 82 buts par match. Le premier est Nancy avec 30,4 buts/match et le dernier Sarrebourg avec 24,20 buts/match.

Concernant la défense, le bilan est un peu moins flatteur. Le Cavigal est 9e avec 27,55 buts concédés par match. Le premier est Cherbourg avec 23,91 buts/match et le dernier Angers avec 30,18 buts/match.

Pour le classement des meilleurs buteurs les rouges et noirs ont pas moins de trois joueurs parmi le top 20. Le capitaine Amigo Boada (44/74) est 20e, Alexis Bon (47/80) est 16e et Jeremi Pirani avec une prestigieuse 5e place avec 60 réalisations sur 87 tirs.

L’autre belle performance est celle du portier Gretar Gudjonnson avec 103 arrêts sur 324 tirs. Il se place à la 4e place à 14 petits arrêts de la première place.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire