LBE (play-offs) : l’OGC Nice Côte d’Azur Handball s’incline cruellement contre Metz

Ce mercredi, l'OGC Nice Cote d'Azur Handball recevait l'équipe de Metz pour son premier match en retard des play-offs de la LBE. Une rencontre qui s'est soldée par une courte défaite des Niçoises de Marjan Kolev, 26-27, au terme d'une partie spectaculaire.

Contrairement au math aller où le Gym s’est lourdement incliné aux Arènes de Metz (37-22), les Niçoises ont livré une solide prestation face à des Messines coriaces, toujours en course pour le titre de champion de France avec Brest contre qui elles se sont inclinées dimanche dernier (22-27).

Une première période fifty fifty

Après ces deux dernières défaites face à Chambray et Brest, l’OGC Nice allait une nouvelle fois devoir sortir les armes face à une grosse équipe de Metz qu’il n’a jamais battu dans son histoire. Malgré l’ouverture du score en faveur des joueuses de Marjan Kolev, les Messines vont rapidement reprendre les devants (2-3 ; 2-6 ; 4-9). Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir un premier arrêt de jeu demandé par le coach niçois. Nice va devoir changer de tactique.

Après cette courte pause, le jeu reprend. Les Niçoises tentent d’attaquer par l’intermédiaire de Djazz Chambertin ou encore de la capitaine, Ehsan Abdelmalek. L’international égyptienne montre une nouvelle fois l’exemple à ses coéquipières, elle qui aura inscrit un total de 11 buts sur 16 tentatives durant la partie (6-12 ; 10-15). Nice court toujours après le score à la pause, 13-16 en faveur des Messines d’Emmanuel Mayonnade.

Nice combattant mal récompensé

Rien n’est perdu pour Nice. Trois buts d’écart, 30 minutes de jeu, tout peut encore arriver. Les coéquipières d’Ehsan Abdelmalek continuent d’exercer une pression sur le mur défensif messin. Barbara Moretto transforme un pénalty et Nice revient à deux points de son adversaire du soir (16-19 ; 19-20 ; 19-21). En l’absence de Marja Colic, c’est Jovanna Micesvka (Nice) qui doit s’interposer dans les cages. L’internationale macédonienne est l’auteur de sept arrêts qui maintiennent Nice dans ce match. Encore mieux, les locaux vont passer devant au tableau d’affichage pour la première fois depuis l’ouverture du score (22-22 ; 25-24), merci Noémie Lachaud.

A 26-26, il ne reste qu’une petite minute de jeu, Nice tente de s’accrocher mais c’était sans compter sur une Tjasa Stanko qui, après un jet de sept mètres transformé, vient crucifier les espoirs niçois. Avec seulement dix secondes restantes, les Aiglonnes ne reviendront pas au score.

C’est donc sur une cruelle défaite à domicile, 26-27, que le Gym termine cette rencontre face à cette belle équipe de Metz. Les vaillantes Niçoises se voient non-récompensées de leur dur travail et des efforts colossaux dont elles ont fait preuve ce soir. Elle pourront en revanche s’inspirer de cette performance pour leur prochain match face au Paris 92, le 3 avril prochain.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Rédacteur

Laisser un commentaire