Martina Školková (OGC Nice Handball) : "C’est une belle opportunité de disputer les play-offs"

Une fin de saison passionnante s'annonce à l'OGC Nice. Entre Coupe de France et play-offs du championnat, les Niçoises s'apprêtent à vivre de belles rencontres. L'occasion de faire le point avec Martina Školková, joueuse la plus expérimentée du collectif azuréen.

La force tranquille. Assez discrète et réservée, Martina Školková est pourtant une cadre du vestiaire de l’OGCN. Du haut de ses 36 ans, la Slovaque est la joueuse la plus expérimentée d’un groupe assez jeune. Forcément, cela donne du crédit à l’arrière gauche niçoise au moment d’évoquer les échéances à venir. Avec le sourire, elle n’élude aucun sujet, à quelques jours de rencontres décisives pour la fin de saison des protégées de Marjan Kolev.

"Ce n’est pas fini, il faut encore enchaîner"

Que pensez-vous de votre début de saison ?
À l’heure actuelle, le bilan est plutôt satisfaisant. Le début de saison a été difficile. C’était particulier avec la Covid-19, et le report de nombreux matchs. On a mis du temps à s’adapter. Le début de championnat était également compliqué car on a affronté de très grosses équipes, mais le groupe s’est bien repris. L’équipe est plutôt satisfaite de cette première partie de saison.

Vous êtes actuellement sur une très grosse dynamique...
On savait qu’il fallait gagner certains matchs pour se qualifier pour les play-offs, et on a réussi à le faire. On reste sur sept victoires de rang en championnat, ce qui est super. Il y a aussi la qualification en demi-finale de Coupe de France, qui est un peu la cerise sur le gâteau. Mais ce n’est pas fini, et il faut encore enchaîner.

"Pourquoi ne pas faire un exploit dès le début ?"

L’OGCN s’est qualifié ce mercredi pour les demi-finales de la Coupe de France. Vous n’êtes plus qu’à un match d’une finale à Bercy...
La Coupe de France est une opportunité pour toutes les équipes, y compris pour les équipes moins fortes. On sait que c’est une compétition différente du championnat. Tout est possible. Tout se joue sur un match donc il faudra être présentes et concentrées. On a travaillé dur ces dernières semaines pour obtenir des résultats, mais il faut continuer et ne pas tomber dans le confort. Il ne faut pas se relâcher, et travailler encore afin d’atteindre de nouveaux objectifs.

La semaine prochaine, les play-offs débutent avec un calendrier très difficile...
L’enchaînement va être dur avec deux déplacements, à Brest et Chambray. Mais on est en play-offs. On sait très bien que l’on va rencontrer des équipes très fortes. Le groupe est content d’être là, et on doit profiter. Ce sera à nous d’augmenter notre niveau de jeu. On n’a pas le choix. Cela va nous faire du bien d’augmenter notre niveau de jeu, et notre concentration. On est un peu le chat noir de Brest. Pourquoi ne pas faire un exploit dès le début ? On verra ce que cela donnera plus tard, mais il faudra répondre présent au moment venu.

"On est là pour embêter les favoris"

Est-ce-que vous avez des objectifs pour cette fin de saison ?
Oui, bien sûr. Le premier objectif était de se qualifier pour les play-offs. Maintenant que c’est fait, on veut finir le plus haut possible. Jouer les play-offs, c’est quelque chose d’important. Il faut profiter de cette période car ce sont des matchs de haut niveau. Il faut mettre en place tout ce que l’on travaille aux entraînements, et ne pas hésiter. On n’a rien à perdre. On connait les favoris, mais on est là pour embêter ces équipes. Il faut se faire plaisir. C’est une belle opportunité de disputer ces phases finales.

Que peut-on vous souhaiter pour cette fin de saison ?
Tenir la forme que nous avons actuellement, avoir toujours le sourire, prendre du plaisir et profiter de tous les moments ensemble. Le groupe vit bien. On s’entend bien. Il y a une bonne harmonie, et une bonne ambiance entre nous. Mais cette période est compliquée. On ne sait pas durant combien de temps la Covid-19 va nous empêcher de vivre normalement. C’est pour cela que je nous souhaite de poursuivre sur notre lancée, avec le sourire, tout en remportant encore beaucoup de victoires.

"Je fais tout mon possible pour être utile à l’équipe"

Vous serez en fin de contrat en 2022. Avez-vous réfléchi à votre avenir ?
On me pose souvent cette question mais, pour l’instant, je me concentre sur le présent. Mais il est vrai que je commence à réfléchir à ce qui va se passer dans le futur. Dans un an, je me dis que la vraie vie, entre guillemets, pourrait arriver. Je n’ai pas un caractère pour devenir entraîneuse. Je ne suis pas la personne qui est suffisamment sûre de moi pour donner des ordres. Je préfèrerais plutôt travailler avec des enfants, ou pourquoi pas donner un coup de main au club ! Mais pour l’instant, je reste concentrée sur le terrain.

Si le club vous propose un nouveau contrat de joueuse, cela serait-il susceptible de vous intéresser ?
Ce serait mieux (rires) ! Mais je sais que chaque équipe construit des projets et, à mon âge, c’est difficile. Si mon corps tient, pourquoi pas. Mais il faut savoir se gérer. Je suis plus âgée donc je mets plus de temps à récupérer de la fatigue. Avec mon expérience, je fais attention à cela. C’est plus difficile de courir avec des filles qui ont 10 ou 15 ans de moins que moi. Si je suis encore au niveau de cette équipe, tant mieux. Si je n’éprouve plus de plaisir ou que je suis ridicule sur le terrain, je vais réfléchir. Mais pour l’instant, je tiens le coup. De toute façon, j’ai dit aux jeunes ’Si je suis nulle, dites me le de suite !’ Pour l’instant, je fais tout mon possible pour être utile à l’équipe.

Le premier match face à Metz reporté

Les Niçoises devaient débuter les play-offs ce dimanche, avec la venue de l’ogre messin. Mais la formation de Metz est touchée par la Covid-19. La rencontre est donc reportée. L’OGCN débutera finalement ses play-offs, samedi prochain, par un déplacement périlleux à Brest, avant d’aller à Chambray.

Le point sur l’effectif de l’OGC Nice en 2021-2022

Si Martina Školková sera bien sur la Côte d’Azur la saison prochaine, cela ne sera pas le cas de Mélissa Agathe. La demi-centre de 26 ans s’est engagée avec son club formateur, Fleury. Un retour aux sources pour la Réunionnaise, très peu utilisée cette saison en raison d’une blessure au genou.

Les transferts de l’OGC Nice Handball pour la saison 2021-2022 :
Arrivées : Aimée von Pereira (ALL, arrière gauche, Copenhague), Marie-Paule Gnabouyou (arrière droite, Toulon Saint-Cyr).
Départs : Barbara Moretto (arrière droite, Nantes), Kimberley Bouchard (ailière droite, Chambray), Mélissa Agathe (demi-centre, Fleury).
Sont sous contrat : Ehsan Abdelmalek (demi-centre, 2022), Dienaba Sy (ailière gauche, 2022), Marie Fall (pivot, 2022), Martina Školková (arrière gauche, 2022), Marija Colic (gardienne, 2024), Djazz Chambertin (demi-centre, 2023), Marie Prouvensier (ailière droite, 2022), Noémie Lachaud (pivot, 2022).

Crédit : Petrazur Photo

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire