Hockey (8e journée) : Nice n’était pas loin...

Après être allé chercher une précieuse victoire à l’extérieur face à Gap (2-3), Nice s'est incliné contre Bordeaux lors de la 8e journée de championnat de Ligue Magnus. La rencontre aura été très physique et pleine de rebondissement. Les azuréens ont réussi à remonter un déficit de trois buts pour finalement céder dans les 10 dernières minutes de la rencontre.

Un premier tiers temps à sens unique

Le premier tiers temps n’a pas été très glorieux pour les locaux qui peuvent remercier leur gardien pour avoir enchainé les arrêts réflexes. Moins de trois minutes après le début de la rencontre, une sanction de deux minutes est infligée à un joueur niçois pour une charge tardive. Avec l’avantage du nombre, les vagues bordelaises déferlent sur la cage niçoise. Les rouges et noirs ne peuvent que se contenter de jouer la contre-attaque pour espérer inverser le cours du jeu. Malheureusement pour les aigles, les visiteurs ouvrent le score à la 13e minute sur un tir lointain en pleine lucarne. Quelques secondes plus tard, le public a failli assister à une bagarre générale à cause d’un mauvais geste d’humeur d’un défenseur niçois.

Une attaque imprécise

La défaite est amère pour les hommes de Stanislav Sutor. À de nombreuses reprises l’un des attaquants s’est retrouvé seul devant la cage, mais sans succès. Le manque de réalisme leur fait défaut et cela s’est clairement vu lors de la seconde période. Bordeaux a enchainé les remontées de balle éclair pour se mettre rapidement dans les meilleures dispositions. Les joueurs se déplaçaient d’un côté à un autre pour créer le surnombre. Ils seront vite récompensés avec deux buts en moins de six minutes. À (3-0), les rouges et noirs ne se sont pas apitoyés sur leur sort et ont réduit la marque à la 35e minute (1-3) par l’intermédiaire d’Ondrej Kopta, qui inscrira un doublé quelques minutes plus tard. C’est à cet instant que le public de Jean-Bouin redonne de la voix pour encourager leur équipe. L’espoir aura été de courte durée (pour le moment), les aigles encaissent un quatrième but et perdent un joueur sur un choc violent.

Les rôles s’inversent…

À la rentrée des vestiaires, les rouges et noirs jouent un jeu plus offensif et font reculer la défense. Quelques minutes auront suffi pour revenir à égalité (4-4) et à enflammer la salle Jean-Bouin. Le public est en feu et se lève d’un seul homme pour encourager ses joueurs.

…Mais ça ne suffit pas

Les visiteurs reprennent rapidement des couleurs et mettent en place des contre-attaques plus efficaces que celles des aigles. Après avoir tapé sur le poteau gauche à la 47e minute, Bordeaux reprend l’avantage grâce à un tir dans le petit filet de Loik Poudrier sur une passe en retrait somptueuse qui élimine trois défenseurs (4-5). Nice continu de pousser pour arracher le match nul en sortant son gardien sur les phases d’attaque. Cela ne suffira pas et Poudrier en profite pour marquer son troisième but personnel à sept seconde du terme, qui scelle le score de la rencontre (4-6).

Au classement Bordeaux (7e) en profite pour passer devant Nice (8e) à la différence de buts avec neuf points chacun.

Pour la 9e journée, les rouges et noirs se rendront à Mulhouse dès mardi. Coup d’envoi à 20 heures.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire