Hockey : De nouveaux reports pour la fin d’année

La saison de Ligue Magnus des Aigles de Nice se voit une nouvelle fois stoppée avec les reports deux des dernières rencontres des azuréens. C’est donc une trêve hivernale anticipée qui s’étend jusqu’au 3 janvier prochain. Ça sera un déplacement à Chamonix pour le compte de la 27e journée.

De nouveaux reports et une grosse problématique

Malgré les restrictions draconiennes qui ont été mises en place par la Fédération depuis le début de la saison. Le championnat se voit être arrêté temporairement en raison de la situation actuelle du pays qui ne faiblit pas. À ce jour, nous savons que la saison régulière doit se terminer le 5 mars. Toutefois 15 journées incluant les rouges et noirs sont actuellement repoussées. Ce qui fait que de nombreuses disparités sont visibles sur le classement qui est pour le moment illisible. Avec un total de quatre matchs joués, Cergy-Pontoise est l’équipe qui a le moins patiné sur la glace. Quand de son côté, Nice est celle qui a le plus croisé le fer avec ses adversaires à 12 reprises.

Un problème de taille va donc se poser dans quelques semaines car les formations auront un rythme totalement différent ce qui risque de bouleverser la fin de l’exercice 2020-2021. Nous savons avec certitude que les Niçois auront le rush le moins contraignant, ce qui confère un petit avantage sur les concurrents directs et la possible course au titre.

Une courte pause

Si on peut y voir une bonne nouvelle, la Ligue Magnus reprendra de plus belle dans environ 10 jours. Les Aigles devaient jouer avant-hier (22 décembre) Angers puis le leader Rouen le 30. Ces deux rencontres qui devaient initialement se jouer à Jean-Bouin, sont reportées à une date inconnue pour le moment. Nous devrons donc prendre notre mal en patience pour pouvoir regarder le choc de ce championnat entre le premier Rouen et son dauphin Nice.

Des aides pour les clubs

Dans un communiqué, la Fédération Française de Hockey sur Glace a annoncé un nouveau plan d’aide aux clubs de Ligue Magnus. Au début de la crise les aides du pouvoir public avaient versé 300 000 euros pour amortir les frais liés au gel des engagements prévus et aux dépenses. Aujourd’hui le comité a rajouté 700 000 euros supplémentaires pour permettre aux clubs de faire face plus facilement à cette saison particulière.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire