Troisième défaite de rang pour les Aigles de Nice

En déplacement à Grenoble, les Aigles de Nice voulaient rebondir après deux défaites consécutives. Mission ratée pour les protégés de l'entraîneur Stanislav Sutor.

Après deux défaites de rang, les Aigles de Nice, deuxièmes au classement, souhaitaient réagir à Grenoble, chez les Brûleurs de Loups (7e). Une mission compliquée, car les Isérois s’étaient imposés lors du match aller (2-4). Une réaction était donc attendue de la part des partenaires du capitaine Peter Hrehorcak.

Une première période compliquée

Les Grenoblois prennent la possession du palet en ce début de rencontre. Les Niçois procèdent davantage en contre-attaque. Mais les deux gardiens répondent présents lors de chaque lancer. La pression s’intensifie néanmoins sur la cage azuréenne. Rok Stojanovic réalise en quelques secondes deux arrêts à bout portant.

Nice subit trop. Les Aigles se retrouvent en infériorité numérique. Côté gauche, l’attaquant grenoblois Aurélien Dair élimine la défense d’un subtil crochet, avant de marquer le premier but de la rencontre sur un lancer croisé à ras de terre (1-0, 11e). Mais Grenoble ne s’arrête pas, et les occasions s’enchaînent.

Bénéficiant d’une nouvelle supériorité numérique, l’attaquant américain des Brûleurs de Loups, Alex Aleardi, réalise un festival dans la défense des Aigles. Parti côté gauche, il se présente seul face au portier niçois. Au dernier moment, il décale parfaitement à l’opposé l’attaquant Sacha Treille pour le but du break (2-0, 15e).

Grenoble assure son succès

La seconde période débute mal pour les Niçois. Ils subissent les vagues iséroises, sans parvenir à se montrer réellement dangereux devant les cages adverses. Pire, leurs chances de victoire s’envolent sur cette frappe à longue distance du Canadien Yann Sauvé (3-0, 5e). Le défenseur grenoblois donne un sérieux avantage aux siens.

Abasourdis par ce troisième but, les Aigles tentent malgré tout de repartir de l’avant, dans le sillage de Peter Hrehorcak. Le capitaine slovaque réduit finalement l’écart d’un lancer lointain. Sa tentative est déviée, ce qui surprend le gardien Lukas Horak (3-1, 15e). Le suspense est relancé, mais pas pour longtemps.

Sur une contre-attaque des Grenoblois, l’attaquant Damien Fleury trompe la vigilance de Stojanovic d’un lancer surpuissant à mi-distance (4-1, 16e). Quelques secondes plus tard, Peter Valier profite des largesses de la défense des Aigles. L’attaquant isérois se présente en face-à-face avec le gardien azuréen, et le surprend d’un lancer en pleine lucarne (5-1, 17e).

Réagir face à Besançon

La troisième période est plutôt en faveur des Aigles, déterminés à se relancer dans la rencontre, ou tout du moins à réduire l’écart. Les Brûleurs de Loups procèdent en contre. Malgré cela, les Niçois ne parviennent pas à marquer, bien au contraire. Les Grenoblois repartent de l’avant.

Excentré côté droit, Aneardi corse l’addition après un lancer à mi-distance entre les jambes de Stojanovic (6-1, 8e). Les Niçois vont finalement sauver l’honneur en fin de rencontre. L’attaquant Antonin Dusek profite d’un mauvais renvoi de Horak pour inscrire le dernier but de la rencontre (6-2, 15e).

Les Aigles de Nice enchaînent donc une troisième défaite de rang (6-2). Malgré cela, les Niçois pointent toujours en seconde position virtuelle au classement. La semaine prochaine, les protégés de Stanislav Sutor devront absolument rebondir avec la venue de la lanterne rouge, Besançon.

Photo : Les Aigles de Nice

Pour suivre l’ensemble des rencontres du championnat de Ligue Magnus cliquez sur la bannière ou rendez-vous sur www.fanseat.com

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire