Kevin Rolland et Tessa Worley ont été désignés porte-drapeaux de l’équipe de France aux Jeux olympiques de Pékin

Kevin Rolland et Tessa Worley ont été désignés ce mercredi 26 janvier porte-drapeaux de l’équipe de France aux Jeux olympiques de Pékin (4-20 février) ; ils tournent la page d’une chasse gardée du ski nordique depuis 2010.

Ce duo homme-femme, sur le modèle de la paire Agbegnenou-Aït Saïd de Tokyo, est une première pour des Jeux d’hiver.

Tessa Worley et Kevin Rolland, qui tenteront de mener les Bleus au-delà du record de 15 médailles de Sotchi et de Pyeongchang, succèdent au quintuple champion olympique de biathlon Martin Fourcade (2018) qui a depuis remisé sa carabine.

Tessa Worley (32 ans), à qui il ne manque qu’une médaille olympique à son riche palmarès-a remporté 15 victoires en Coupe du monde et un globe de géant en 2017 par ailleurs.

Le survivant Kevin Rolland (32 ans), médaillé de bronze de halfpipe aux Jeux de Sotchi en 2014 et revenu d’un grave accident en 2019.

Le skieur de La Plagne s’est grièvement blessé en avril 2019 en tombant de plus de dix mètres lors d’une tentative de battre le record du monde du saut le plus haut en quarterpipe. Cela ne l’avait pas empêché de rechausser les skis dès octobre 2019 et de prendre ensuite la 8e place aux Mondiaux-2021 d’Aspen (Colorado).

La paire de porte-drapeaux a été désignée par un collège constitué de deux “ambassadeurs” par fédération concourant aux Jeux, à chaque fois un homme et une femme, eux élus par le public via les réseaux sociaux.

Le biathlète et fondeur Benjamin Daviet, six médailles paralympiques à son palmarès (dont trois d’or), a lui été désigné porte-drapeau pour les Jeux paralympiques (4-13 mars) par un vote des para sportifs français figurant dans la préliste pour les Jeux de Pékin. Il succède à Marie Bochet, octuple championne paralympique de ski alpin.

Partager

Laisser un commentaire