Le dossier : Sauvons le sport français" : 50 mesures de relance (6/6)

Le député des Alpes-Maritimes Cédric Roussel, président du groupe d’étude « Économie du sport » de l’Assemblée nationale et François Cormier-Bouligeon, président du groupe d’études "Sport", ont remis au Premier ministre Jean Castex 50 mesures pour relancer le Sport français. Nous terminons aujourd'hui de publier l'intégralité des propositions qui , si appliquées, devraient changer la donner. Il nous reste à attendre de connaître s'elles seront retenues.

Soutenir et mieux réguler le sport professionnel

42- Favoriser une répartition plus solidaire des droits télévisuels envers les clubs professionnels féminins.

43- Rendre obligatoires les sections féminines dans les clubs professionnels.

44- Passer d’une logique de compétition à une logique de coopération et de mutualisation entre les acteurs du sport professionnel : développement d’offres multisports, de groupements d’employeurs, d’investissements communs dans des équipements sportifs.

45- Permettre aux fédérations et aux clubs sportifs de se constituer sous forme de SCIC (sociétés coopératives d’intérêt collectif) pour leur permettre de développer leur activité dans le cadre plus large de l’économie sociale et solidaire (ESS).

46- Lutter contre le streaming illégal sportif en instaurant un dispositif de blocage dynamique des sites contrevenants.

47- Renforcer les pouvoirs de contrôle des instances fédérales exerçant les fonctions de directions nationales de contrôle de gestion.

48- Imposer aux clubs et/ou ligues professionnelles la constitution de fonds propres pour améliorer leur résilience en cas de crise.

49- Intensifier le développement et la promotion du Pacte de performance des sportifs de haut niveau auprès des entreprises.

50- Porter le sujet de la régulation du sport professionnel à l’échelle européenne avec en ligne de mire la Présidence française de l’UE (janvier-juin 2022).

Partager

Laisser un commentaire