Le JO de Tokyo seront sans public étranger

La messe serait-elle dite ? D'àprès des sources concordantes les autorités japonaises et le comité d’organisation auraient arrêté leur décision d’interdire les spectateurs étrangers l’été prochain aux Jeux de Tokyo.

Officiellement, la décision d’accepter ou pas des spectateurs venus de l’étranger est annoncée pour la fin du mois de mars. Seiko Hashimoto, la nouvelle présidente du comité d’organisation, l’a confirmé ce mercredi 3 mars devant les médias, au terme d’une réunion par visioconférence avec Thomas Bach, le président du CIO, Andrew Parsons, son homologue de l’IPC, Yuriko Koike, la gouverneure de Tokyo, et Tamayo Marukawa, la ministre olympique.

Plusieurs options ont été à l’étude au cours des derniers mois : les Jeux avec un nombre réduit de spectateurs, les Jeux avec un public exclusivement composé de résidents japonais, et enfin les Jeux à huis clos.

Ces dernières semaines, les experts se seraient en majorité rangés derrière la décision d’interdire les spectateurs venus de l’étranger.

Thomas Bach dit à peu près la même chose. « Nous allons nous concentrer sur l’essentiel, c’est à dire principalement les compétitions, a-t-il suggéré. Il faut que l’accent soit clairement mis sur cette priorité. » Les athlètes, donc. Avec ou sans public. Discours logique.

Avant le début de la pandémie, les organisateurs des Jeux pensaient attirer 7,8 millions de spectateurs aux Jeux olympiques, puis 2,3 millions aux Jeux paralympiques. Les recettes en billetterie avaient été estimées à 800 millions de dollars.

Partager

Laisser un commentaire