Le marathon Nice-Cannes présente sa 13e édition

Le marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes a fait sa présentation officielle hier soir, en présence notamment de Charles-Ange Ginésy, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes et de Pascal Thiriot, président d'Azur Sport Organisation, organisateur du marathon Nice-Cannes.

Cette soirée était l’occasion de présenter le marathon des Alpes-Maritimes, qui se veut être le « deuxième marathon de France après celui de Paris » et baptisé « marathon cinq étoiles » du fait de son parcours idyllique, partant de la promenade des Anglais pour finir sur la Croisette.

Pour le moment, 8 500 participants sont attendus mais les inscriptions sont encore ouvertes jusqu’au 22 novembre. Un marathon qui, comme l’a précisé Charles-Ange Ginésy, « appelle au tourisme international et est connu du monde entier », puisqu’il compte en effet 25% de coureurs étrangers issus de 40 nations différentes - la Belgique étant la première nation étrangère représentée, suivie de l’Angleterre puis de l’Allemagne.

Ce marathon cinq étoiles a pour vocation de convenir à tout le monde. Pour cela il propose différents parcours tels que le marathon classique (42,195 km), le 20km allant de Nice à Villeneuve-Loubet, le 2x21km, marathon à faire à deux entre Nice et Antibes puis Antibes et Cannes. Enfin, le marathon relais est la dernière épreuve proposée, allant de 3 à 6 coureurs.

Pour le président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, ce marathon confirme la vocation sportive du département, il est également source de retombées économiques importantes puisque 3500 personnes sont mobilisées pour cet événement, créant ainsi de l’emploi. Enfin, le président Ginésy a insisté sur l’importance de l’amélioration de la qualité de l’air, nécessaire pour accueillir ce type d’événement.

Un marathon placé sous le signe de l’optimisme
Pascal Thiriot, organisateur de ce marathon, l’affirme : les inscriptions ont baissé, toutefois on observe une baisse d’environ 20%, contre 40 à 60% pour les événements sportifs du quatrième trimestre de 2021 dans le reste du pays.

Malgré le contexte de la crise sanitaire actuelle et les certaines mesures à respecter - respect des gestes barrières, pass sanitaire obligatoire pour les coureurs - Pascal Thiriot reste « très optimiste » et ne croit pas à une possible annulation de dernière minute.

Le président Ginésy a quant à lui déclaré que « la notoriété de l’organisateur du marathon, la notoriété de la qualité de notre parcours font que [le marathon] a encore de belles années devant lui ».

Un marathon solidaire
Chaque participant au marathon des Alpes-Maritimes est invité à faire un don de 10€ à AVENI, fonds de dotation du Centre Hospitalier Universitaire de Nice.

Ces dons serviront à la recherche pour le projet Mucovax, projet de vaccination en spray nasal contre le virus SARS-COV-2. En effet, comme l’a précisé le professeur Charles-Hugo Marquette, l’actuel vaccin contre le Covid-19 protège contre les formes graves du virus, mais n’empêche pas d’être porteur de ce virus. C’est pourquoi, à l’image du vaccin contre la polio, ils souhaitent mettre en place une vaccination muqueuse, empêchant le partage du virus au niveau de la muqueuse digestive, ce qui stopperait l’épidémie.

En plus de l’invitation à faire un don de 10€ pour AVENI, d’autres événements sont organisés dont les bénéfices seront entièrement reversés à AVENI. Un marathon virtuel organisé entre le 19 et le 28 novembre, dont les inscriptions au tarif de 2€ seront entièrement reversées à AVENI, ainsi que le Haribo Run, une course dédiée aux enfants de 8 à 11 ans organisée le samedi 27 novembre par Haribo, partenaire officiel du marathon des Alpes-Maritimes.

En attendant, rendez-vous le 28 novembre à 8h sur la promenade des anglais pour le départ de la course.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire