Le Président du Comité Olympique International Thomas Bach appelle à la solidarité au G20

Les temps changent. Pour la deuxième fois depuis son élection à la présidence du CIO, Thomas Bach s’est exprimé devant les dirigeants des principales puissances mondiales .

Thomas Bach est resté dans son bureau, à la maison olympique de Lausanne mais il a tenu en mode virtuel à peu près le même discours prononcé l’année dernière au Japon À une nuance près...

À Osaka, en juin 2019, Thomas Bach avait sorti de ses poches les habituelles valeurs de l’olympisme, dont l’universalité et la solidarité. La planète vivait alors dans le monde d’avant. Ce dimanche le dirigeant allemand a ajouté à la palette des arguments olympiques une dimension sanitaire.
« Le sport peut sauver des vies, a assuré Thomas Bach. Durant la crise sanitaire du coronavirus, nous avons tous vu à quel point le sport était important pour la santé physique et mentale. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’a reconnu en signant un accord de coopération avec le CIO. À la suite de la conclusion de cet accord, les Nations Unies, l’OMS et le CIO se sont associés pour lancer une campagne baptisée « En bonne santé ensemble », menant à cette occasion plusieurs projets au niveau international. Nous nous préparons en outre à participer à une campagne mondiale en faveur de la vaccination. »

« Cette crise sanitaire nous aura appris une chose importante : nous avons besoin de plus de solidarité, a insisté Thomas Bach. Plus de solidarité au sein des sociétés et plus de solidarité entre les sociétés. Nous célébrerons bientôt cet exemple de solidarité à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques reportés de Tokyo 2020. Ces Jeux olympiques, auxquels participeront les 206 comités nationaux olympiques ainsi que l’équipe olympique des réfugiés formée par le CIO, enverront un message fort de solidarité, de résilience et d’unité de l’humanité dans toute sa diversité. »

Partager

Laisser un commentaire