Le slogan européen "Unis dans la diversité vaut aussi pour le sport (6)

Particularités nationales De fait, plusieurs pays se distinguent par la pratique de sports dont la renommée ne s'est que peu, voire pas, exportée en dehors de leurs frontières.

Le cas le plus emblématique est probablement celui de l’Irlande, où les sports gaéliques sont rois. Particulièrement le football gaélique, qui se joue par équipes de 15 joueurs et qui, pour aller vite, se situe à la croisée des chemins du football traditionnel et du rugby. Le hurling aussi est incontournable dans le pays. Il se pratique également à 15, mais on utilise cette fois des battes pour faire avancer la balle et marquer des buts. La version féminine du hurling est le camogie. Signe de la forte popularité de ces sports, ils ont à leur disposition le plus grand stade du pays (Croke Park, 82 000 places) à Dublin.

Le Royaume-Uni est, pour sa part, évidemment connu pour le cricket, sport aux règles réputées complexes et qui n’est, encore aujourd’hui, que très peu pratiqué en dehors des pays du Commonwealth, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Inde et le Sri Lanka étant, avec l’Angleterre, les meilleures nations du monde dans cette discipline.

Les pays scandinaves ne sont également pas en reste en matière de sports singuliers. Les Suédois apprécient ainsi particulièrement le bandy, qui est un ancêtre, d’origine russe, du hockey sur glace. La patinoire est ici remplacée par un terrain de football gelé et le nombre de joueurs par équipe passe donc de 6 à 11. Ce sport a également percé en Estonie.

Autre variante du hockey : le floorball, ou unihockey, qui se pratique en salle. Ici aussi, les Suédois font partie des principaux amateurs, rejoints par les Finlandais, les Allemands et les Slovaques. Le hockey sur gazon étant pour sa part une spécialité néerlandaise, tout comme le patinage de vitesse.

Enfin, parmi les autres particularités nationales, il est possible de mentionner la pelote basque, discipline populaire de part et d’autre des Pyrénées, ou encore la pétanque, dont la popularité ne se dément pas en France et qui est également beaucoup pratiquée à Malte (sous une variante appelée Bocci).

Partager

Laisser un commentaire