"Le sport selon Pape François" (2)

L’intérêt des propos que tient le Pape François sur le sport réside avant tout dans leur profondeur. Il ne s’agit pas de simples commentaires, ni d’une approche des relations entre sport et religion catholique, même si la référence à Saint Paul montre aussi que, pour le sportif, l’Evangile peut être source d’inspiration et de réflexion.

Abordant les valeurs du sport et en particulier les valeurs olympiques, il en conduit une analyse fine, confirmant leur dimension universelle. L’universalité du sport, il faut le rappeler tient à la fois à sa présence sur les cinq continents (rappelons qu’il y a plus d’états représentés au CIO qu’à l’ONU), mais aussi parce qu’il est un langage commun grâce auquel, quels que soient son pays et sa culture, on peut communiquer en s’affrontant pacifiquement.

A ce titre, l’olympisme, au même titre que la religion, peut se définir comme une culture de la fraternité. L’une comme l’autre mettent au premier plan la rencontre et la célébration et, de ce point de vue, on peut considérer que la même inspiration imprègne les « Journées mondiales de la jeunesse », créées par Jean-Paul II, et les Jeux olympiques, longtemps présentés comme le rendez-vous de la jeunesse du monde.

Évoquant Jean-Paul II, on ne peut occulter que ce prédécesseur de François fut lui aussi un « pape sportif ». Photographié sur des skis, il incarnait une image de force et de résistance qui lui ont valu d’être appelé « l’Athlète de Dieu ».

En fait, dès l’apparition des sports modernes, à la fin du XIXe siècle, la papauté avait affirmé son intérêt. En 1891, l’encyclique Rerum novarum du pape Léon XIII légitime la création de patronages paroissiaux. Elle sera à l’origine, en France, de la création, en 1898, de la fédération des patronages qui a joué un rôle important dans le développement du sport en général et en particulier de certains comme le basketball. La Fédération sportive et culturelle de France qui existe aujourd’hui en est l’héritière.

Bernard Maccario , président des CREPS PACA et des Amis du Musée National du Sport

Partager

Laisser un commentaire