Le Diamond meeting de Monaco a tenu toutes ses promesses

Compétition comptant pour la Ligue de Diamant, le meeting Herculis de Monaco s’est offert une belle cuvée avec de nombreuses stars français et internationales. Tour d’horizon à deux mois et demi des mondiaux au Qatar.

Bosse fait une rentrée timide, Mayer discret et les Lavillenie en confiance

Assuré d’être présent aux Mondiaux en septembre en raison de son titre sur 800 mètres, Pierre-Ambroise Bosse a pris son temps pour revenir. Le temps de soigner une blessure récurrente aux ischios-jambiers. Pour sa rentrée, le Français a fait tranquille. La 9e place en 1’45’’43, sa meilleure course de rentrée depuis 2015. La course a été remportée par le Botswanais Nijel Amos, qui a réalisé un temps supersonique en remportant en 1’41’’89.

Un autre champion du monde français était aussi présent au Stade Louis II. Kevin Mayer s’est aligné sur le javelot, avec les puristes de la discipline. Histoire de se confronter aux meilleurs et de s’entrainer. Le recordman du monde du décathlon n’a pu réussir qu’un lancer de javelot à 67,52 m.

A la perche, les frère Lavillenie, Renaud et Valentin, ont réalisé une belle performance. La même : 5m82. Le recordman du monde Renaud Lavillenie (5e), qui a lancé sa saison il y a un mois à cause d’une blessure à l’ischio-jambier droit puis d’une tendinite, progresse à chaque sortie. La semaine passée, il avait Pour Valentin, cette barre signe son nouveau record personnel.

Dans le concours du saut à la perche, c’est Piotr Lisek le patron. Le Polonais s’est imposé avec un saut à 6,02 m pour faire tomber une pluie de records : record personnel, record du meeting, record national et meilleure performance mondiale à la clef. Le grand blond aux larges épaules (1,94 m, 94 kg) avait déjà brillé il y a tout juste une semaine en franchissant 6,01 m à Lausanne (Suisse). Et pourtant Lisek n’est pas seul au monde : il a été poussé tout le concours par une impressionnante brochette de champions. Le champion d’Europe suédois Armand Duplantis (2e avec 5,92 m) a failli franchir 6,02 m lui aussi.

Autre faire marquant de la soirée, le 100 mètres. Le vétéran américain Justin Gatlin (37 ans) a dompté son compatriote Noah Lyles, avec un chrono de 9’91, un centième de moins que le jeune coureur. Le Français Jimmy Vicaut a de nouveau déçu en ne terminant que 6e en 10’17.

Chez les femmes, record du mile et meilleur performance mondiale sur 400m haies :
La Néerlandaise Sifan Hassan a battu le record du monde du mile (1609 m) en 4’12’’33. Le record du monde de cette distance peu courue, car absente des grands championnats internationaux, était détenu par la Russe Svetlana Masterkova depuis août 1996 (4’12’’56 à Zürich). Dans la catégorie des grosses performances, Sydney McLaughlin dit aussi être citée. L’Américaine a remporté le 400 m haies en réalisant la meilleure performance mondiale de l’année en 53’32.

Toujours dans les courses, la championne olympique du 200 mètres, Eliane Thompson a été battue. La Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo a dominé la course en 22’09 devançant la Jamaïcaine. Mais elle échoue à faire tomber la meilleur temps de la saison, établi en 22 secondes par Dafne Schippers.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message