AS Saint-Étienne - OGC Nice (3-0) : Sainté balaie le Gym

Malgré une rencontre équilibrée, Nice n'a rien pu faire face à l'efficacité offensive de Saint-Étienne, qui s'est assuré la qualification pour la prochaine Ligue Europa.

Si l’OGC Nice ne jouait que les places d’honneur ce samedi soir dans le Chaudron, l’ASSE pouvait quant à lui valider sa 4e place et sa qualification en Europa League en cas de victoire, voire espérer encore finir sur le podium si Lyon trébuchait face à Caen.

Pourtant privé de sa charnière Dante-Hérelle, tous deux suspendus, le Gym réalise une première mi-temps plutôt correcte. Les Aiglons se procurent de multiples opportunités, avec un Ignatius Ganago tranchant et incisif sur son côté gauche, qui multiplie les tentatives (6’, 9’, 20’, 37’).

Danilo touche ensuite la barre, sur une triple opportunité dans la même occasion avec Lees-Melou (volée repoussée par Ruffier), Danilo (transversale) puis Ganago (au-dessus). Les Rouge et Noir se montrent aussi dangereux sur coups de pied arrêtés, grâce à la patte gauche précise d’Olivier Boscagli.

Mais ils sont victimes, comme beaucoup d’équipes cette saison d’ailleurs, du réalisme des Verts. Sur leur première opportunité, les Stéphanois ouvrent la marque par Beric alors que Perrin, qui avait tenté sans succès de reprendre le centre de Salibur, était en position de hors-jeu (1-0, 26e).

Ce coup du sort n’entame pas la volonté des joueurs de Patrick Vieira qui se montrent encore les plus dangereux jusqu’à la pause. Ils auraient même pu obtenir un penalty sur une action où Ganago est fauché par Fofana avant que Perrin ne dévie malencontreusement le ballon de la main, mais l’arbitre en décide autrement.Pire, l’ASSE, sur sa deuxième occasion de la partie, manque de doubler la mise mais la frappe de Nordin trouve le poteau de Bénitez.

DOMINATION STÉRILE POUR LE GYM

Après la pause le Gym continue d’évoluer dans le camp stéphanois et de maîtriser le ballon (66% de possession). Mais les Niçois manquent de réalisme, bien aidés par un Ruffier impérial dans la cage des Verts.

Pour compléter cette soirée frustrante, Beric double la mise sur un but qui semble - lui aussi - entaché d’une position de hors-jeu de l’attaquant slovène, sans que la VAR ne trouve à y redire (2-0, 65e). En fin de partie, le Gym se montre plus brouillon et si Danilo (78’) ou Le Bihan (80’) sollicitent à nouveau Ruffier, les Azuréens savaient qu’ils ont laissé passer leur chance. Ils encaissent même un troisième but d’une belle frappe à ras de terre signée Hamouma (3-0, 81e).

Avec cette défaite et le point ramené par Nîmes de Guingamp, les Aiglons reculent au 8e rang avant le derby de la dernière journée face à l’AS Monaco qui s’avérera capital dans la course au maintien pour les Monégasques, même si grâce à leur victoire face à Amiens (2-0), l’essentiel est presque fait pour les joueurs du Rocher.

LA RÉACTION DE PATRICK VIEIRA

« Sur l’ensemble du match, on ne peut pas dire que ce score de 3-0 reflète la différence qu’il y a eu entre les deux équipes. On repart d’ici avec beaucoup de frustration car l’équipe méritait mieux. C’est dommage de ne pas avoir réussi à ouvrir le score ce qui nous aurait donné de la confiance. La différence ce soir, c’est l’expérience entre les deux équipes. Beric a deux occases il met les deux. Nous en avons eu pas mal, leur gardien fait de beaux arrêts mais on ressort frustrés. Ca résumé un peu la saison où l’on arrive à pratiquer un bon football, à faire des choses intéressantes mais à l’arrivée on ne parvient pas à la mettre au fond, on rate la dernière passe, on est naïfs défensivement et on prend un but. Mais sur l’état d’esprit, je n’ai rien à reprocher aux joueurs. »

A Saint-Étienne, Stade Geoffroy-Guichard,
AS Saint-Étienne 3-0 OGC Nice (mi-temps 1-0)

Affluence : 30 000 spectateurs environ

Arbitre : Antony Gautier

Buts : Beric (26’, 65’), Hamouma (81’) pour St Etienne

Avertissements : Coly (62’), Lees-Melou (73’) à Nice

St Etienne : Ruffier - Saliba, Perrin (cap.), Polomat (Fofana, 19’), Kolodziejczak - Aït Bennasser, M’Vila - Salibur (Vada, 66’), Hamouma (Ghezali, 83’), Nordin - Beric

OGC Nice : Benitez - Pelmard (Le Bihan, 79’), Sarr (cap.), Boscagli, Coly - Tameze (Makengo, 74’), Lees-Melou, Danilo - Atal, Saint-Maximin, Ganago (Srarfi, 66’)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message