Cruelle désillusion pour Nice !

Patrick Vieira décide de ne pas faire tourner son équipe titulaire malgré l’enchaînement des matchs. Ainsi, Benitez est toujours dans les buts. La défense centrale est composée de Dante et Danilo. Côté gauche, on retrouve Christophe Hérelle qui compense l’absence d’Atal. A droite, Stanley N’Soki reprend sa place de titulaire. Au milieu de terrain, Cyprien et Claude-Maurice sont accompagnés par Hicham Boudaoui. Enfin, en attaque Kasper Dolberg est épaulé par Adam Ounas et Ignatius Ganago.

Le premier quart d’heure est très peu animé. Les deux équipes ne se découvrent pas afin d’éviter de s’exposer à un contre qui pourrait être fatal.

Les milieux de terrain lyonnais dépassent physiquement les niçois et récupèrent de nombreux ballons dans le rond central. Mais les occasions franches se font très pauvres des deux côtés.

Finalement, c’est l’OL qui se procure la première vraie occasion à la 15e minute. Sur un centre de Cornet, Moussa Dembelé parvient à contrôler le ballon dans la surface niçoise et ajuste une demi-volée qui vient terminer sa course dans le petit filet droit de Benitez. Lyon ouvre donc le score sur sa première occasion.

C’est une première mi-temps très compliquée pour le Gym qui ne parvient pas à avancer dans la moitié de terrain lyonnaise. Ainsi, l’OL est parfaitement regroupé en défense et ne concède que très peu d’occasions. La seule vraie occasion niçoise de cette première période est l’œuvre de Cyprien, mais sa frappe enroulée est détournée par Andersen.

De plus, l’OGC Nice perd son maître à jouer en toute fin de première mi-temps. En effet, Cyprien a ressenti une douleur derrière la cuisse et est remplacé par Thuram.

La deuxième mi-temps est sur le même rythme que la première. Les niçois, par l’intermédiaire de Lees-Melou entré en jeu, essaient de redynamiser la rencontre.

Et l’Allianz Riviera se libère à la 89e minute lorsque sur un long ballon de Dante dans le dos de la défense, Ounas parvient à contrôler d’une aile de pigeon. Il s’emmène le ballon vers le but et envoie une frappe puissante que Tatarusanu est incapable de stopper. Les niçois égalisent et relancent le suspense.

Mais le suspense sera de courte durée puisque sur l’engagement qui suit Dante commet une faute grossière dans la surface à la limite de la ligne de corner sur Toko-Ekambi. L’arbitre laisse l’action se poursuivre mais après consultation avec ses assistants, il désigne le point de penalty. Houssem Aouar trompe Benitez d’un plat du pied en pleine lucarne et plonge les niçois dans la désillusion.

Finalement, les rouges et noir n’auront plus la force de se montrer de nouveau dangereux et laissent les lyonnais se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de France. L’OL recevra Marseille pour une place en demi.

Source Image : Ogcnice.com

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message