Deux erreurs qui coûtent cher !

Dans un match très haché entre deux équipes en manque de confiance, l’Olympique Lyonnais s’est imposé à domicile face à l’OGC Nice (2-1).

Au coup d’envoi, Patrick Vieira décide d’aligner la même équipe que face à Bordeaux à deux exceptions près. Burner prend la place d’Atal suspendu et Boudaoui, pour sa première titularisation en Ligue 1, remplace Danilo au milieu de terrain.

L’OL a su prendre la maîtrise du match dès l’entame et s’est rapidement détaché par l’intermédiaire de Jeff Reine-Adélaïde (10e minute). Après une perte de balle évitable de Boudaoui au milieu de terrain, et une mauvaise relance de Dante sur une frappe de Martin Terrier, Adélaïde trompe Benitez d’une frappe précise au premier poteau.

A la 28e minute, une mauvaise passe en retrait de N’Soki pour Dante permet à Dembélé de s’infiltrer dans la surface et de se procurer un pénalty causé par Christophe Hérelle. Dans un brouillard intense causé par l’utilisation de fumigènes des supporters lyonnais, Moussa Dembélé parvient à mettre son équipe à l’abri en prenant à contre-pied Benitez.

Mais un fait de jeu va totalement changer le déroulement de la rencontre. En effet, l’OL se retrouve à 10 à la 34e minute après l’expulsion de Marçal pour un coup de crampon sur le visage de Boudaoui.

Le reste du match est alors à l’avantage des niçois qui se procurent de nombreuses occasions souvent par l’intermédiaire d’Adam Ounas encore très remuant sur ce match. Mais un hors-jeu limite qui annulera le but de Dolberg, et une tête au ras du poteau de Dante, empêchent le Gym de revenir.

En deuxième mi-temps, le Gym campe dans le camp lyonnais, et il faut attendre la 78e minute pour voir Dolberg reprendre un bon centre de Burner et permettre à Nice de revenir à une longueur dans le match.

Cependant, cette réaction est trop tardive et les joueurs niçois ne parviendront pas à égaliser. Pire encore, ils verront Patrick Burner être expulsé pour un deuxième carton jaune en fin de match.

L’OGC Nice repart bredouille du Groupama Stadium et plonge dans le bas du tableau de la Ligue 1. Il faudra rebondir dès samedi prochain face à Angers à l’Allianz Riviera.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message