Football : Nice et Bordeaux dos à dos

Présentation des équipes

Pour ce match d’ouverture de la 13e journée de Ligue 1 Conforama, l’OGC Nice (13e) accueillait les Girondins de Bordeaux (6e).

Les bordelais, qui ont battu le FC Nantes lors de la précédente journée, se déplaçaient ici sur la Côte d’Azur avec beaucoup d’assurance après deux victoires de rang sans encaisser le moindre but toutes compétitions confondues.

De son côté, l’OGC Nice avait pour objectif de poursuivre sa série après la victoire face à Reims dimanche dernier à l’Allianz Riviera. Le club enregistrait deux retours très importants dans l’effectif pour ce match. Adam Ounas, qui revient après plus d’un mois et demi d’absence (dernier match lors de la défaite 3-1 à Monaco le 24 Septembre 2019) et Stanley N’Soki, l’ancien parisien, qui occupe pour ce match le côté gauche de la défense.

Une victoire permettrait aux Aiglons de se replacer dans la première partie du tableau. De son côté, Bordeaux pourrait provisoirement occuper la deuxième place derrière Paris en attendant les matchs du week-end.

Faits du match

La première demi-heure du match est dominée par les niçois qui parviennent à récupérer des ballons dans le camp adverse. Danilo, Cyprien et Lees-Melou font déjouer le milieu de terrain bordelais et multiplient les courses pour intercepter les relances bordelaises.

Le côté droit algérien composé de Youcef Atal et d’Adam Ounas combinent à la perfection et étirent la défense à 3 très compacte de Bordeaux.

Au terme de ce temps fort, le Gym parvient à ouvrir la marque par l’intermédiaire de Pierre Lees-Melou. Après une bonne combinaison au milieu de terrain entre Dolberg, Danilo et Cyprien, ce dernier trouve un décalage côté droit pour Atal qui, libre de tout marquage, parvient à déposer un centre précis sur la tête de Lees-Melou. Celui-ci, seul au premier poteau, place une tête imparable pour Costil. L’OGC Nice prend alors l’avantage (26e).

Dans la foulée, le Gym se procure à nouveau une énorme occasion. Après une course folle d’Atal depuis son camp qui parvient à remonter tout le terrain, il décale Ounas sur son côté. L’algérien repique dans l’axe et parvient à trouver une passe laser entre deux défenseurs pour Kasper Dolberg. L’international danois, seul face au gardien, mais dans un angle très fermé, place une frappe croisée que Costil repousse. Le break est manqué (28e).

Dans le dernier quart d’heure de la première mi-temps, les bordelais relèvent la tête et prennent la maîtrise du match. Benitez, encore une fois impérial, s’emploie à plusieurs fois pour repousser les offensives des joueurs de Paulo Sousa (38e, 39e, 42e).

A la mi-temps, l’OGC Nice est devant au score, en affichant un pourcentage de possession très faible (36%) mais un pourcentage de tirs cadrés beaucoup plus important que l’équipe adverse (75% de tirs cadrés pour Nice contre 33% pour Bordeaux).

Au retour des vestiaires, Patrick Vieira décide d’opérer à un changement tactique. Voyant son côté droit très offensif, il décide de faire rentrer Burner à la place de Ganago pour bloquer les attaques bordelaises du côté du duo algérien. Atal décale ainsi dans un rôle inhabituel, mais où il a déjà évolué plusieurs fois cette saison, celui d’attaquant gauche.

Ce changement ne porte pas ses fruits puisque deux minutes après la reprise, Kamano s’en va défier en 1 contre 1 Stanley N’Soki dans la surface. Le bordelais parvient à crocheter et le défenseur niçois tend la jambe. Kamano s’écroule dans la surface et l’arbitre désigne le point de pénalty. Briand se charge du pénalty et parvient à placer le ballon petit filet imparable pour Benitez qui était pourtant parti du bon côté.

Le reste de la deuxième mi-temps est à l’avantage de Bordeaux qui conserve le ballon et se procure quelques occasions cependant sans danger réel.

L’entrée de Myziane Maolida ne changera rien, le Gym ne peut que concéder le match nul face à cette vaillante équipe bordelaise. Le nul est tout à fait logique au vu des prestations des deux équipes qui ont chacune eu leurs forts.

Le match nul n’arrange cependant personne puisque Nice se retrouve 10e avec 17 points et pourrait être déjà distancé des prétendants à l’Europe. De son côté, Bordeaux, 3e avec 19 points, peut être dépassé par plusieurs équipes à l’issue de cette journée.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message