L’OGC Nice à deux visages (2-2)

L’équipe alignée par Patrick Vieira au coup d’envoi de cette rencontre est disposée en 4-3-3. Benitez, sauveur à Toulouse, est dans les buts. En défense, Dante revient de suspension et remplace Malang Sarr. Il est accompagné de Danilo. Sur les côtés, Hérelle et N’Soki sont présents. Au milieu de terrain, Thuram, Lees-Melou et Claude-Maurice sont titulaires. Enfin, en attaque, Ounas et Ganago épaulent Dolberg.

La première période est très nettement à l’avantage des niçois qui, devant leurs supporters, poussent pour tenter d’ouvrir le score. Ils ont la conservation du ballon et se procurent de nombreux corners. Sur l’un de ces coups de pied arrêtés, Danilo reprend le ballon de la tête et oblige Larsonneur, le gardien brestois, à se coucher pour dévier le ballon.

Malheureusement l’engagement niçois sur chaque ballon va les pénaliser. En effet, l’arbitre de la rencontre sanctionne d’un carton jaune, coup sur coup, pour excès d’engagement, Danilo et Hérelle.

Finalement, le premier but de la rencontre sera pour les rouge et noir par l’intermédiaire d’Adam Ounas. Sur le côté gauche, Ganago reçoit le ballon et décale pour Claude-Maurice. Le français centre en retrait pour Dolberg qui parvient à effleurer le ballon du pied. Adam Ounas avait bien suivi au second poteau et vient pousser le ballon au fond des filets (23e minute).

Et seulement 10 minutes après le premier but, les niçois font déjà le break. Dolberg, très remuant tout au long de la rencontre, reçoit le ballon à l’entrée de la surface. Sans élan, il frappe fort au premier poteau. Larsonneur, gêné par son défenseur est surpris et ne voit pas le ballon lui arriver. Ainsi, il plonge trop tard et ne peut repousser le ballon (33e).

Les niçois avec deux buts d’avance relâchent la pression portée sur la défense brestoise et s’exposent à quelques occasions.

La réduction du score interviendra en toute fin de première mi-temps avec Grandsir qui a bien suivi une frappe repoussée par Benitez (45e).

La deuxième période est insipide pour les niçois qui se retranchent dans leur moitié de terrain.
De ce fait, le court avantage au score sera rapidement effacé après le malheureux but contre son camp de Dante (53e).

Les entrées de Lusamba, Maolida puis Durmisi ne changeront rien et les deux équipes se séparent sur le score de 2 buts partout.

Au classement le Gym est provisoirement 9e avec 37 points en attendant les matchs du week-end.

Source Image : Ogcnice.com

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire