L’OGCN s’inscrit dans la logique de l’arrêt de la saison

Le clap de fin de la saison met fin aux divers scenarii qui ont été évoqués ces derniers temps et qui on fait débats entre les tenant des diverses options. Côté OGCN , les décideurs ont manifesté un consensus pour la clôture anticipée du championnat . Déjà le directeur générale Julien Fournier avait anticipé cette position dans une interview au Monde . Le Président Jean-Pierre Rivère, lui s'est exprimé dans la soirée de hier dans la foulée de la déclaration à l'Assemblée Nationale du Premier Ministre.

Jean-Pierre Rivère (président de l’OGC Nice) : « Je considère que la décision qui a été prise aujourd’hui (mardi) est une décision de sagesse, et c’est une bonne chose. On a tous été préoccupés par une reprise dans les conditions un peu particulières dans lesquelles nous sommes, avec très peu de visibilité. C’est une décision qui va nous permettre de réfléchir assez rapidement les uns les autres, parce que cela va poser quelques problèmes de différentes natures. Il est important de se réunir tous, de travailler le mieux possible et de faire en sorte que chaque club traverse cette crise du mieux possible. »

Pour le directeur du football Julien Fournier , une reprise de la saison 2019-20 en juin serait une « une décision extrêmement précipitée et je n’y vois absolument aucun avantage. Ni d’un point de vue économique, ni d’un point de vue sanitaire, ni en termes d’image. Absolument aucun avantage », a-t-il déclaré dans un entretien au Monde. « Souvent, les clubs mettent principalement en avant l’aspect économique pour dire qu’il faut terminer le championnat. Or, je trouve que c’est une analyse faite un peu en surface ».

[...] Enchaîner tous les trois jours des matchs, après une interruption aussi longue est aussi anxiogène sur le plan psychologique, puis enchaîner par une nouvelle saison de championnat [en mai], voire par l’Euro pour les internationaux, je ne trouve pas cela sérieux ».

Partager

Laisser un commentaire