Les écoliers niçois découvrent le nid des Aiglons de l’OGC Nice

Dans le cadre d'un partenariat entre l'OGC Nice et la Ville de Nice, plusieurs écoles sont invitées à une immersion dans le Centre d'Entraînement des footballeurs niçois. Cette semaine, les élèves de Saint Exupéry et des Oliviers ont profité de cette journée portes ouvertes.

"L’objectif de cette journée est de rapprocher les écoles de notre grand club : l’OGC Nice et surtout des jeunes en formation. Pour ces enfants, c’est leur expliquer qu’il y a du travail et des sacrifices pour devenir sportif de haut niveau", explique Jean-Marc Giaume, Adjoint au Maire de Nice, délégué à l’éducation, à la restauration scolaire, aux activités périscolaires et au Territoire « Cœur de Paillon ».

De l’entraînement et des sacrifices : les clés du succès

Les élèves de CM1-CM2 ont eu la chance de rencontrer deux joueurs du Centre de Formation et ainsi leur poser toutes leurs questions sur la journée typique d’un footballeur de l’OGC Nice. "On s’entraîne ici tous les jours, on va à l’école ici, on vit ici", raconte le jeune milieu de terrain, Soudeysse Kari. Ce qui réveille les interrogations chez les minots débordant de curiosité et qui avaient bien préparés leur visite en amont. "Ce n’est pas trop dur d’être loin de ses parents ?", demande Lisa, 9 ans, déjà consciente des sacrifices qu’il faut faire pour atteindre le haut niveau. "Ça me touche, car même si j’ai envie de devenir footballeuse professionnelle, ma famille me manquera beaucoup", ajoute la petite qui se rêve déjà ballon au pied.

Communiquer les valeurs du sport

"Quand vous perdez vous êtes énervés ou vous vous félicitez quand même ?", s’interroge un camarade. L’occasion pour le jeune joueur U19, Théo Pionnier d’évoquer les notions de fair-play, de partage et de respect qui doivent toujours prédominer dans le sport et dans la vie en général. "Je suis ravie qu’ils aient abordé ces questions de valeurs sportives, c’est très important pour le jeu des enfants où parfois on retrouve des difficultés d’égo", se réjouit Anaïs Tosel, professeur des écoles à Saint Exupéry. "Dans notre cour, les filles et les garçons jouent au foot à part égale."

Jean-Marc Giaume a tenu à féliciter les acteurs de cet échange positif. "On gagne, on perd, mais on se sert la main, on échange les maillots à la fin du match, c’est ça le respect et l’état d’esprit que cultive l’OGC Nice", rapporte-t-il, reconnaissant du travail effectué par le club.

Immersion dans le nid des Aiglons

Après cette petite conférence de presse menée par les questions des écoliers, ces derniers ont pu assister à l’entraînement du jour et profiter d’une séance de dédicaces avec leurs idoles. Un moment privilégié avec les joueurs niçois qui s’est clôturé par une visite du Centre d’Entraînement et de Formation pour comprendre le fonctionnement d’un club professionnel de football. De quoi réveiller quelques passions et pourquoi pas des vocations chez les footballeurs de la cour de récré.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Alissia Lejeune

Laisser un commentaire