Nice "croqué" par Nîmes (1-3)

Pour ce match, Patrick Vieira décide d’aligner son équipe en 4-3-3. Benitez garde les buts. En défense, on retrouve Dante et Danilo dans l’axe. Burner retrouve une place de titulaire côté droit et N’Soki côté gauche. Au milieu de terrain, le trio français composé de Thuram, Lees-Melou et Claude-Maurice est reconduit. Enfin, en attaque, Boudaoui, auteur de prestations très convaincantes, est titularisé sur l’aile droite. Myziane Maolida est aligné à gauche. Dolberg évolue en pointe.

Les niçois trouvent la faille à la 6e minute. Sur une longue relance précise de Benitez, le ballon arrive dans les pieds de Maolida qui avance sur le côté droit. Arrivé près de la surface, il temporise avec le ballon et trouve Claude-Maurice dans l’axe. L’ancien lorientais parvient à feinter son tir pour se débarrasser du défenseur nîmois et enroule une frappe qui vient se loger dans le petit filet de Bernardoni. Il s’agit du 1er but sous les couleurs rouge et noir pour Claude-Maurice qui le mérite amplement au vu de ses derniers matchs.

Mais au cours de cette première période, le Gym va complétement submerger en seulement deux minutes.

D’abord sur un corner frappé de la droite qui est coupé par Loïck Landre. Le ballon vient tromper Benitez impuissant sur sa ligne (43e minute).

Puis, sur l’action qui suit, Nîmes se retrouve de nouveau à l’attaque et inscrit un deuxième but par Philippoteaux. Le nîmois profite d’une incompréhension dans la surface niçoise pour récupérer le ballon au second poteau et frapper en demi-volée. Le ballon passe entre les jambes de Benitez et termine au fond des filets. Mais le Gym est chanceux car au début de l’action Yassine Benrahou effleure le ballon de l’avant-bras. L’arbitre fait appel à la VAR et confirme la décision de ses assistants. Le but est refusé. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score de parité.

En deuxième mi-temps, le Gym n’arrange pas sa situation. En effet, Boudaoui écope d’un carton rouge direct pour un tacle très dangereux sur la cheville de Philippoteaux (49e).

Quelques minutes plus tard, à 11 contre 10, les nîmois parviennent à inscrire un deuxième but. Sur un coup franc lointain, Dolberg parvient à dégager le ballon de la tête. Mais celui-ci revient sur Philipotteaux, encore lui, qui frappe à ras de terre et trompe Benitez (53e).

Les nîmois vont réaliser le break en toute fin de match par l’intermédiaire de Moussa Koné, entré en jeu, qui profite d’une mauvaise appréciation du ballon de Lees-Melou pour partir seul depuis le rond central et tromper Benitez (90e+3).

Les niçois effectuent donc une très mauvaise opération dans cette 24e journée de Ligue 1 en s’inclinant à domicile face à Nîmes. Au classement, Nice est provisoirement 11e avec 33 points.

Source Image : Ogcnice.com

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message