Nice peut remercier Benitez !

Pour cette rencontre, Patrick Vieira décide de disposer son équipe en 4-4-2. Dans les buts, on retrouve comme toujours Walter Benitez. En défense, en l’absence de Dante suspendu, la charnière centrale est composée de Malang Sarr et Danilo. Christophe Hérelle évolue côté droit et Stanley N’Soki côté gauche. Au milieu de terrain, Claude-Maurice, Lusamba, Lees-Melou et Thuram sont titulaires. Enfin, en attaque, Adam Ounas effectue son retour et épaule Dolberg.

Le début de match est plutôt à l’avantage des niçois qui parviennent à conserver le ballon dans la moitié de terrain toulousaine. On sent que le Gym affronte une équipe en manque de confiance qui a du mal dans la transmission du ballon.

Et après 10 minutes de jeu, sur une bonne récupération de Lusamba, ce dernier parvient à transmettre le ballon côté droit à Ounas. L’algérien trouve un décalage dans la surface pour Lees-Melou qui s’était bien placé. Le milieu de terrain niçois frappe dans un angle fermé mais parvient à faire passer le ballon entre les jambes du gardien toulousain Baptiste Reynet. Le Gym ouvre alors la marque dans ce match grâce à son homme fort du moment (12e minute).

De plus, les niçois profitent d’une maladresse du défenseur toulousain Gabrielsen qui commet une faute en position de dernier défenseur. L’arbitre de la rencontre lui adresse alors un carton rouge direct. Ainsi, les niçois se retrouvent comme face à Lyon à 11 contre 10 avec l’avantage au score.

Mais comme face à Lyon, les joueurs se mettent en danger et laissent des espoirs au Téfécé. Les toulousains profitent des erreurs techniques niçoises pour se procurer plusieurs occasions. Il faut plusieurs parades décisives de Benitez pour maintenir son équipe devant à la pause.

En deuxième mi-temps, Toulouse continue de pousser et les niçois n’arrivent plus à combiner entre eux. Patrick Vieira décide alors de remplacer Claude-Maurice par Ganago pour se projeter de nouveau vers l’avant grâce à la vitesse du camerounais.

Mais les niçois vont de nouveau profiter d’une erreur toulousaine pour se retrouver à 11 contre 9. Sur un corner toulousain, Ounas tente de ressortir le ballon et se fait stopper par Moreira qui lui adresse un coup de pied violent dans le bas du ventre. Après assistance de la VAR, l’arbitre exclut le défenseur du TFC.

En fin de match, le Gym voit son match basculer sur un événement en sa défaveur. Entré en jeu, Maolida effectue un tacle évitable dans la surface et fauche Gradel. L’arbitre siffle un penalty pour le Téfécé. Leya-Iseka se charge du penalty mais celui-ci est arrêté par Benitez qui avait plongé du bon côté. Nice évite le pire grâce à son gardien argentin.

Enfin, Hérelle viendra mettre son équipe définitivement à l’abri après une subtile talonnade de Dolberg qui envoie le défenseur droit niçois seul dans la surface toulousaine.

Grâce à cette victoire 2 buts à 0, Nice entrevoit à nouveau les places européennes et peut rêver plus haut. Cependant, l’image affichée par les joueurs au cours des dernières rencontres est à améliorer afin de satisfaire le coach niçois.

Source Image : Ogcnice.com

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire